Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Nabagné Koné qui s’exprimait, mercredi, à l’issue d’un Conseil de ministre présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, cette ‘’rencontre d’Abidjan accueillera plus de 300 participants en provenance de 27 pays membres de cet espace’’.

Ces assises de la capitale économique ivoirienne seront ‘’ l’occasion d’approfondir les réflexions sur les défis sécuritaires de plus en plus importants au regard de l’ampleur de la menace terroriste’’, a précisé M. Koné, également ministre de la communication, de l’économie numérique et de la Poste.

Elle sera également l’occasion de prendre les ‘’décisions en vue de renforcer la coopération en matière de défense et sécurité au sein de la CEN-SAD’’.

Cette sixième édition permettra par ailleurs, ‘’la mise en œuvre des diligences de l’édition précédente  notamment l’état d’avancement du projet de création du Centre  sahélo-saharien de lutte contre le terrorisme et de la criminalité organisée’’, a conclu le porte-parole du gouvernement ivoirien.

La Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) est une organisation internationale regroupant 28 Etats africains. Elle a été créée le 4 février 1998 à Tripoli (Libye) à l’issue du sommet réunissant les chefs d’État de la Libye, du Mali, du Niger, du Soudan et du Tchad.

 Elle a entre autres pour objectifs l’établissement d’une union économique globale basée sur une stratégie à travers un plan de développement complémentaire avec les plans nationaux de développement des pays concernés, englobant l’investissement dans les domaines agricole, industriel, énergétique, social et culturel.

La suppression de toutes les restrictions qui entravent le rassemblement de ces pays par la prise de mesures nécessaires pour assurer  la libre circulation des personnes, des capitaux et des intérêts des ressortissants des Etats membres ainsi que l’accroissement entre les Etats membres des moyens de transport et de communication terrestre, aérien et maritime par l’exécution de projets communs, figurent également sur la liste des objectifs de la CEN-SAD.

LS/APA