Adiaké : Une folle blesse grièvement une gérante de box de transfert d’argent avec un tesson de bouteille

0
92

Le samedi 14 avril 2018, une malade mentale, mère d’une fillette de 2 ans, s’est rendue coupable d’un acte criminel. Elle a grièvement blessé dame G.N.H., gérante d’un box de transfert d’argent, établie en face des locaux du siège du Pdci-Rda, à Adiaké.

A en croire nos sources, tout commence le samedi 24 mars 2018, quand des fidèles-chrétiens organisent une veillée de prière, dans la cour du siège du Pdci-Rda. Et ce soir-là, alors que dame G.N.H. fait son boulot, la folle l’approche, en menaçant de lui faire la peau. Et pourquoi ? Elle accuse la gérante d’avoir permis à ces chrétiens de prier à l’intérieur du siège du parti politique, où elle squatte un bout. Et que le boucan des louanges à Dieu l’oblige à une nuit blanche.

Et avant de poursuivre son chemin, en direction d’une poubelle où elle en est après sa pitance, la folle promet à la bonne dame d’en découdre forcément avec elle. Et d’ajouter qu’avant son retour du « restaurant », la gérante devrait s’arranger à vider les chrétiens. Évidemment, dame G.N.H. n’accorde aucune importance aux propos de la dingue.

A relire:

Mais depuis ce jour-là, après le départ des fidèles chrétiens, c’est une totale inimité que la folle cultive à l’endroit de la bonne dame. On en est là quand arrive le samedi 14 avril 2018. A cette date, des élèves ont une rencontre ludique dans la cour du siège du Pdci-Rda. Une fois de plus, la déglinguée montre son hostilité totale à ce quelle qualifie d’invasion, de sa « propriété privée ». Et là aussi, elle s’en prend vertement à la gérante de box, qu’elle accuse d’avoir encore permis la violation de son « domaine ». « Je t’avais bien prévenue que je n’aime pas que tu envoies des individus faire du tapage dans ma cour. Et tu as continué », lance-t-elle toute en rogne. Puis, de la couvrir d’insanités auxquelles, l’autre ne répond pas. Parce que venant de quelqu’un qui a perdu ses facultés mentales.

Mais à la vérité, dame G.N.H. aurait dû se méfier de cette zinzin. Car, les instants d’après, la malade mentale s’empare d’un tesson de bouteille et charge la gérante. Cette dernière surprise se voit planté le tesson de bouteille dans l’épaule. En empoignant le tesson de bouteille pour se l’arracher, la pauvre dame se blesse à nouveau grièvement aux doigts. La malade mentale attaque encore. Dame G.N.H., déjà blessée à la main droite, recourt à la main gauche, dans le but de parer le coup. Là encore, elle est sérieusement tailladée à un autre doigt. Son sang coule.

Il faut le secours de bonnes volontés pour éviter à la gérante pire sort, aux mains de cette folle déchaînée. Une folle qui tentait pour sa part, de la frapper une fois encore. Et cette fois, avec un gourdin.

 

 

 

 

 

(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = « //connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1&appId=607728835948702 »;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));//platform.twitter.com/widgets.js//platform.linkedin.com/in.js

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here