L’information a été donnée par le Commissaire Principal Charlemagne Bleu, Porte-parole de la police faisant le 2è bilan partiel de l’opération de sécurisation baptisée ‘’Epervier III’’ visant à lutter contre le grand banditisme sur toute l’étendue du territoire national lancée le 21 septembre 2017.

Ce sont  »les Ivoiriens Ahoulou Djouka Ablé Mathieu dit Mathieu Compressif (48ans), Ouattara Amoro (37 ans), Bintou Kéïta (37 ans), le Burkinabé Gouba Koffi Seydou dit King (40 ans), la Ghanéenne Kwao Florence (54 ans), les Nigérians Onyenagasi Peter (40 ans), Godson Ouzeogwu (52 ans), Okwudiri Prince Egwu (41 ans), Timothy Abu Omoike dit Fadajohn (54 ans) et Abidem Raji (49 ans)’’, résidant pour la plupart dans le quartier chic de Cocody-Angré au Sud d’Abidjan, a précisé le Commissaire Bleu.

Ce bilan qui prend en compte la période du 22 septembre au 12 octobre 2017, selon le porte-parole de la police, a, également enregistré ‘’239 fumoirs détruits, 238 gares anarchiques démantelées et 248 personnes déférées dans diverses prisons du pays sur 5818 interpellées dont 5 mineurs’’.

275 véhicules aux vitres teintés ont été ‘’ramenés à l’ordre’’ dont 52 à Abidjan et 223 à l’intérieur du pays. S’agissant des drogues,  ‘’611  kg de cannabis, 230 grammes d’héroïne, 150 sachets de cocaïne, 3738 boulettes, 732 mèches de cannabis ainsi que 1679,05 kg  de produits prohibés’’ ont été saisies, a rassuré Charlemagne Bleu.

‘’ C’est un bilan à mi-parcours satisfaisant ‘’ s’est réjoui le Commissaire Bleu Charlemagne estimant, par ailleurs que ‘’le phénomène des microbes appelés communément ‘’enfants en conflit avec la loi’’, est en baisse. Cependant il a appelé la population ‘’à la vigilance ‘’ et à la ‘’collaboration pour donner des informations fiables’’.

Interrogé sur le comportement, sur le terrain, de certains éléments de police qui se livrent au ‘’racket ‘’ des personnes interpellées,  M. Bleu a reconnu ‘’ des dérives, parfois de nos agents, heureusement, minoritaires’’, promettant des ‘’solutions musclées contre eux pour extirper l’ivraie de la bonne graine’’ en vue de redorer l’image de la corporation.

HS/ls/APA