Accueil News Côte d’Ivoire : 3000 emplois directs et indirects générés par le FEMUA...

Côte d’Ivoire : 3000 emplois directs et indirects générés par le FEMUA (A’Salfo )

0
138

Le lead vocal du groupe Magic System, initiateur du festival l’a indiqué  au cours d’une conférence de presse dans les locaux de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) qui accueillent  les grands concerts de la 11ème édition  du FEMUA. Poursuivant, il a précisé que ce  chiffre prend en compte tous les acteurs de l’événement.

« L’objectif premier du FEMUA est de venir en aide aux populations », a insisté  A’Salfo entouré de plusieurs stars qui vont prester sur le podium de ce rendez-vous culturel annuel comme Lokoua Kanza, Soprano, Dobet Gnaoré.

A ce propos, il a  souligné que le choix des artistes obéissait à des critères qui tiennent compte de la carrière et de l’exemplarité au niveau de la jeunesse. « Il  faut avoir au moins deux albums, avoir déjà fait du live et avoir une image auprès de la jeunesse, car nous prônons des valeurs », a expliqué M. Traoré.

Projet immense et évolutif, le FEMUA a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System. Cet événement à caractères social et culturel a été créé pour permettre aux populations les plus démunies et qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un ticket de concert, de réaliser leurs rêves en recevant sur une même scène dans leur environnement, les plus grosses stars de la planète.

Le FEMUA qui se définit comme un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne, se tient tous les ans dans une ville cosmopolite. Sa programmation artistique symbolise l’intégration. C’est également le témoignage d’une reconnaissance au quartier qui a vu naître les membres du groupe Magic System et de permettre à travers ce festival de poser des actions sociales au profit des populations ivoiriennes et africaines.

En outre, le FEMUA est un facteur de développement par ses actions sociales. Ainsi donc depuis sa création à ce jour, il compte à son actif la réhabilitation et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, des dons aux réfugiés ainsi que la construction de plusieurs écoles primaires et maternelles offertes à l’Etat de Côte d’Ivoire.

L’immigration clandestine est la thématique centrale de cette édition, ouverte mardi dernier par le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly qui en assure le parrainage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here