Côte-d’Ivoire: Abel Djohoré, ancien rebelle député, appelle Soro « à saisir la main tendue » de Ouattara

0
183
????????????????????????????????????

Promesses du Rdr au camp Soro – Le député Abel Djohoré assène ses vérités :

« Soro a l’occasion rêvée de dire qu’il n’a envoyé personne insulter Ouattara »

Je ne suis pas un homme mais une ligne

Alors qu’il est frappé par un deuil avec la disparition, dans un accident de la circulation, de son jeune frère, le député de Ouragahio-Bayota Abel Djohoré s’est donné un temps ce vendredi pour se prononcer sur l’actualité au sein de son parti, le Rdr. Pour cette sortie, la première depuis la fin du 3e congrès, l’ancien cadre des ex-rebelles n’a pas eu la langue de bois pour exprimer sa pensée, notamment sur le cas Guillaume Soro qui alimente toutes les conversations et bruits de couloir dans le parti à la case.

Face à la presse dans un restaurant des Deux-Plateaux, Abel Djohoré a dit ne pas comprendre que pour défendre Soro, son entourage use d’insultes et d’invectives à l’égard du chef de l’Etat Alassane Ouattara qui selon lui, demeure le référent et l’icône du Rdr. C’est pourquoi il a invité l’actuel chef du parlement ivoirien à se raviser au risque de se laisser perdre par des ‘’va-t’en-guerre’’, ‘’des gens qui ne peuvent rien lui apporter’’.

« Ce ne sont pas les invectives et injures qui ouvriront les portes du palais à Guillaume Soro. Quand on travaille pour un homme politique, on lui prépare le terrain et on lui envoie des hommes. J’invite Soro à ne pas se laisser prendre en otage par des gens qui ne peuvent rien lui apporter. Je dis et je répète qu’il a là, (dans la main tendue du Rdr) une occasion rêvée pour dire qu’il n’a envoyé personne, insulter Alassane Ouattara. (…) Il a une occasion de battre en brèche les suspicions et accusations », a fait savoir le conférencier, se félicitant ainsi de la ‘’bonne décision’’ de la nouvelle direction du Rdr d’accorder des places aux cadres proches du président de l’Assemblée nationale.

Pour Abel Djohoré, cette position ferme qu’il affirme ne saurait être de la traitrise pour ceux qui estimeraient qu’il a trahi Soro. Il a invité celui-ci à se mettre dans le moule du Rdr pour mener le bataille de la conservation du pouvoir ‘’avec ou sans les alliés’’ car il dit être convaincu que le Pdci ne peut rien apporter à Soro.

Abel Djohoré a rappelé ce qui fonde sa démarche politique : « Je ne suis pas un homme, je suis une ligne ». Il justifie ainsi sa position actuelle après qu’il fut le premier à lancer dans sa circonscription d’origine (Ouragahio) des mouvements de soutien au Président de l’assemblée nationale.

« Quand je mettais en place des mouvements de soutien, Bédié n’avait pas encore dit que Soro lui a dit qu’il ne serait pas candidat en 2020. Quand Bédié l’a dit, j’ai attendu un démenti, il n’est pas venu. A partir de là, je me ressaisis car je ne peux être plus royaliste que le roi », explique-t-il en affirmant sa démarcation de l’amicale des forces nouvelles de Félicien Sékongo qui, selon lui, se construit sur la xénophobie, l’exclusion et les injures qui ont, autrefois, constitué les ferments de la lutte du Rdr.

S. Debailly à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here