Côte d’Ivoire: Affaire cache d’armes, les clarifications du Procureur de la république suite à la détention de Soul to Soul

0
163
Vendredi 27 Octobre  2017-Une information judiciaire avec mandat de dépôt a été ouverte le 9 octobre dernier contre le responsable du Protocole du Président de l’Assemblée nationale.

Koné Karamaté Souleymane alias Soul to Soul croupi depuis bientôt trois semaines à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan où il a été conduit dans la nuit du 9 octobre.

Les déclarations relayées par la presse nationale et internationale faisant état de ce que certaines autorités ivoiriennes étaient informées de l’existence de cette cache d’armes au domicile de Bouaké du responsable du Protocole de Guillaume Soro ne sont pas du goût du Procureur de la république près du tribunal de première instance du Plateau.

Dans un communiqué en notre possession, le Procureur de la république Adjoint, Kanga Yao fait des clarifications concernant la détention de Soul to Soul.

«Le Procureur de la République tient à faire connaître que la détention, l’entreposage et la cession d’armes de guerre et de munitions de première catégorie constituent des infractions formelles qui sont consommées par la simple commission des actes incriminés, » déclare le Procureur de la république adjoint.

Kanga Yao précise dans ce communiqué que les déclarations « qui visent à mettre hors de cause l’inculpé, sont sans incidence sur l’existence desdites infractions ».

Pour rappel, une découverte d’armes de guerre a été faite depuis quelques mois dans la villa de Bouaké de Koné Kamaraté Souleymane, responsable du protocole du Président de l’Assemblée nationale.

Une information judiciaire avec mandat de dépôt a été ouverte le 9 octobre 2017 contre lui et toutes autres personnes concernées, pour des faits de détention, d’entreposage et de cession d’armes de guerre et de munitions ainsi que de complot contre l’autorité de l’Etat.

Wassimagnon, Abidjan

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here