Côte d’Ivoire: Bras de fer Fesci et Kandia, KKS: « éviter l’arrogance et l’orgueil » et appelle au dialogue

0
93
KKS (ph)-
©Koaci.com- Samedi 16 septembre 2017- La « guerre » des déclarations entre le ministre de l’Education Nationale, Kandia Camara et Fulgence Assi, secrétaire général de la FESCI qui a interpellé la classe politique, suite à la volonté de Madame le ministre à porter plainte contre lui, au lendemain de la marche de l’organisation estudiantine réprimée, mercredi dernier, semble avoir eu un écho favorable.

En effet, Konan Kouadio Siméon, ex-candidat aux élections présidentielles de 2010 et 2015, président du mouvement Initiatives Pour la Paix (IPP), dans une déclaration titrée : « crise des inscriptions », datée de ce samedi, a opté pour la carte de l’apaisement entre les deux parties.

« Fidèle et constant dans ma vision de réconciliation et de paix, voudrais-je, tout en condamnant avec la dernière énergie l’usage excessif de la force, appeler à la raison, à la retenue et à l’ouverture immédiate du dialogue afin de régler dans le calme la question qui, somme toute, parait scandaleuse dans le fond », a-t-il déclaré.

Encore dans le souci d’apaisement, il a également ajouté que dans « le contexte sensible et volatile qui est celui de notre pays en ce moment, la lucidité, la sagesse et la responsabilité commandent plutôt de privilégier la douceur de l’humilité que l’arrogance du zèle, l’intelligence du dialogue que la folie de la menace, de la confrontation et de la violence ».

S’adressant à la classe politique en général et en particulier au pouvoir actuel, KKS a conseillé d’éviter de recourir à nouveau la violence « par orgueil ou par médiocrité dans la gestion des nombreuses crises de leur gouvernance, qui ont trop souvent eu des conséquences gravissimes sur les populations », surtout que les livres saints disent : « L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute ».

« Fasse Dieu que ce précieux conseil produise tout son effet divin dans les cœurs de nos autorités afin que la raison et le bon sens prévalent sur l’émotion et le mépris.

Pour la paix sociale et pour le compte du peuple paisible de Côte d’Ivoire qui a trop souffert de l’amateurisme et du zèle inconscient des politiciens », a-t-il conseillé.

Pour mémoire, à la suite des remous sociaux causée par la marche des étudiants, Kandia Camara a dit ne pas reconnaître la Fesci et annoncé des poursuites judiciaires contre son secrétaire général. En réaction, celui-ci a projeté une grande mobilisation sur l’étendue du territoire, à compter du lundi prochain.

Casimir Boh, Abidjan

Source : http://www.koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here