Côte d’Ivoire: Déguerpissement à Cocody Danga, le Gouvernement compatit au sort des 33 familles jetées dans la rue par la SICOGI

0
76

© koaci.com- Mercredi 9 Mai 2018-Leivoirien au sort des familles déguerpies àpar laet déplore la situation qui est survenue.

Il reconnait néanmoins que les 33 familles Search 33 familles sur les 77 qui ont été déguerpies sur le site n’ont pas voulu respecter le contrat qui les lie avec la Société immobilière.

Selon Anne Désirée Ouloto, en réalité, le contrat qui lie ou qui liait la SICOGI Search SICOGI à ces familles est un contrat de location.


 Ou 

«Il se trouve que ces familles, il en existe exactement 77 qui vivaient dans ces appartements appartenant à la SICOGI, avaient demandé à la Société de transformer ces contrats de location en contrat de vente. Ce que laa refusé, parce que cela ne rentrait pas dans ses perspectives, dans sa vision et dans les projets qu’elle envisageait donc organiser sur ce site, » a expliqué la ministre de l’environnement.

Elle a ajouté qu’au-delà de ce refus la Société a proposé à ces ménages des mesures d’accompagnements.

«Sur les 77 familles concernées, 44 ont accepté les mesures d’accompagnement de la SICOGI. Chacune de ces 44 familles a reçu la somme de 1 million de FCFA qui comprenait donc des frais pour le déménagement, des frais liés à l’abonnement en eau, électricité, également des frais pour la caution et les loyers d’avance. Tout cela a été mis dans une enveloppe globale de 1 million FCFA. Les 44 familles concernées qui ont accepté, ont reçu cet accompagnement de laet donc ont pu se reloger. Parmi ces 77 familles qui étaient dans cette situation, les 33 autres ont refusé le protocole qui leur a été proposé par la Société et ont saisi les juridictions compétentes, » a mentionné la ministre.

Selon elle, lesont été déguerpies à la suite d’une décision de justice rendue en faveur de la SICOGI.

«Les procédures judiciaires ont connu leurs parcours jusqu’à la cour suprême, qui en janvier dernier, a tranché en faveur de la SICOGI. La cour suprême ayant estimé que laest dans son droit. C’est donc en exécution de cette décision de justice que la Société après notification, d’après ce que le Directeur général nous a dit, il y a environ un mois, a procédé aux déguerpissements de ces familles qui ont refusé les mesures d’accompagnements offertes par la SICOGI, » a précisé Anne Désirée Ouloto.

La porte-parole duencourage lesà se tourner vers laqui, selon les propos de son Directeur général reste ouverte pour aider ces familles à se reloger en toute dignité.

Wassimagnon, Abidjan 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here