Selon une note d’information transmise à APA, vendredi, par l’Office national de l’identification (ONI), ces experts issus de l’administration ivoirienne ont analysé du 12 au 18 mars 2017 à Adzopé (Sud-Est d’Abidjan) les données de cette évaluation au sein de quatre groupes thématiques qui ont été constitués.

‘’L’atelier a permis d’analyser des données de l’enquête en vue de l’élaboration de la stratégie de réforme du système de l’état civil’’ souligne cette note, ajoutant que ‘’l’enquête a été réalisée par huit équipes dont cinq à l’intérieur du pays et trois à Abidjan’’ dans ‘’le but de diagnostiquer l’état civil ivoirien’’.

Le RNPP est un projet qui permettra à la ‘’Côte d’Ivoire de se doter d’un system d’Etat civil fiable et sécurisé’’. C’est un processus qui est nécessaire pour la bonne gouvernance et toute administration moderne.

Ce projet de RNPP s’inscrit dans le cadre du renforcement de la gouvernance administrative et sécuritaire de la Côte d’Ivoire en vue d’améliorer de façon substantielle les conditions de vie de la population.

Le RNPP est une base de données qui centralise l’ensemble des informations sur l’état civil des personnes. Il s’agit d’un système intégré, global, fiable et sécurisé qui associe à chaque citoyen ivoirien et à tout étranger résident ou de passage en Côte d’Ivoire un Numéro d’identification nationale (NIN) unique. Ce numéro devra figurer sur tous les actes de la vie de chaque individu.

Ce projet est conduit par le  Comité technique national (CTN)  mis en place en 2016, et présidé par le Directeur général de l’Office national de l’identification (ONI) Diakalidia Konaté.

LS/APA