Dans un communiqué lu sur les antennes de la première chaîne de la Radio télévision ivoirienne (RTI 1), le Général Touré regrette que certains de ses hommes «continuent de désobéir en tirant depuis la journée du  samedi 13 mai , des actes contraires  à l’éthique militaire et de nature à perturber la quiétude des populations »,  annonçant « une opération en cours pour rétablir l’ordre ».

Il dénonce également « l’usage d’armes à feu contre les populations civiles, actes de pillages et rackets contre les transporteurs (…. ) » et lance à nouveau un appel aux soldats indisciplinés en leur demandant de libérer les corridors et de déposer les armes.

« Tous ceux qui continueront de  défier les autorités, d’entraver les activités  et la quiétude des populations ainsi que le fonctionnement normal de l’Etat  subiront  les sanctions disciplinaires les plus sévères telles que  prévues par le règlement de discipline générale», menace-t-il dans ce communiqué.

SY/ls/APA