Instituée en octobre 2013 par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union, cette Revue vise à inviter les autorités compétentes des huit Etats membres à accélérer les réformes dans les domaines macroéconomiques  (la gouvernance), les domaines sectoriels  et pour le renforcement du marché commun. 

‘’Ce sont ces trois domaines qui ont été visités en Côte d’Ivoire et je puis vous dire que les résultats sont satisfaisants. Nous avons enregistré des grandes avancées dans la transposition et dans la mise en œuvre des réformes au niveau de l’Union’’, a expliqué Abdallah Bouréima, Président de la Commission de l’UEMOA au terme d’une réunion avec le Premier ministre Gon Coulibaly.

Après un taux ‘’extrêmement faible en 2011’’, selon M. Bouréima, la Côte d’Ivoire a pu le booster les années suivantes pour passer ‘’de 60% en 2015 à 65% en 2017’’ a précisé le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui venait de prendre connaissance du rapport.

Pour le Président de la Commission de l’UEMOA, la Côte d’Ivoire a assumé sa responsabilité économique en tant que ‘’pays leader dans notre espace en s’engageant fortement dans la mise en œuvre de ces réformes combien importantes’’ au niveau de l’espace communautaire. 

‘’Certes dans tout exercice il y a des difficultés et ces écueils sont partagés par les parties qui sont appelées à mettre en ces mesures. Parmi elles, il y a les huit Etats de l’espace et la Commission de l’UEMOA’’, a indiqué M. Abdallah, soulignant des ‘’recommandations  faites aux parties’’ pour que ‘’chacune joue pleinement sa partition afin que les résultats puissent être toujours meilleurs d’années en années’’.