Cette agence de l’Organisation des Nations unies consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants a présenté au cours d’une rencontre avec la presse, ses priorités objectif 2020, pour protéger les droits des enfants en Côte d’Ivoire, sous le slogan, ‘’Pour chaque enfant’’.

‘’Avec plus de 50% de sa population sous les 20 ans, la jeunesse est la plus grande ressource de la Côte d’Ivoire et l’UNICEF veut un futur prospère pour chacun de ces enfants.’’ a déclaré le représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, Dr  Aboubacar Kampo.

La première priorité de l’UNICEF sur les quatre prochaines années est la survie et le développement de l’enfant, tout particulièrement en ce qui concerne la santé, la nutrition, l’eau et l’assainissement. 

‘’Dans un pays qui aspire à la prospérité, chaque enfant a droit à des services de santé de qualité là où il vit. Chaque enfant a le droit de manger à sa faim, une nourriture de qualité. Chaque enfant a le droit de vivre dans un environnement sain et a droit à de l’eau propre’’, poursuivi Dr Kampo.

La protection des enfants contre la violence et l’exploitation constitue le deuxième axe de ces priorités, ‘’parce que chaque enfant où qu’il soit, a le droit de grandir en sécurité’’, a encore expliqué Dr  Aboubacar Kampo.

La troisième priorité est relative à l’éducation, notamment l’éducation des jeunes filles, la prise de charge des enfants hors de l’école et l’éducation préscolaire. ‘’La prospérité doit être équitable et profitable pour tous. Chaque enfant et chaque fille a droit à une éducation de qualité’’, a-t-il soutenu.

La lutte contre le VIH, tout particulièrement la prévention de la transmission du virus mère-enfant, la fin du VIH chez les enfants et les adolescents, représente la quatrième priorité de l’UNICEF en Côte d’Ivoire de 2017 à 2020. Pour cette agence de l’ONU, ‘’chaque enfant et chaque adolescent séropositif a le droit de vivre. Le traitement existe. Il faut que chaque enfant y ait accès’’. 

La dernière priorité de l’UNICEF objectif 2020 est l’engagement des jeunes. Parce que chaque enfant a le droit d’être entendu. ‘’Le budget de l’UNICEF pour cette période est de : 139,868,000 $US, soit, environ 83 milliards de francs CFA’’, a ajouté Dr  Aboubacar Kampo , concluant que ce montant fera l’objet de signatures d’accords entre son institution et le gouvernement ivoirien.

L’UNICEF travaille dans 190 pays et territoires du monde entier pour faire la promotion des droits et du bien-être de chaque enfant avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

LS/APA