Home News Côte d’Ivoire: ouverture à Abidjan des premières Journées nationales de la microfinance

Côte d’Ivoire: ouverture à Abidjan des premières Journées nationales de la microfinance

0
27

« Au 31 décembre 2017,  les systèmes financiers décentralisés ( SFD) enregistrent 1,3 million de clients et 34,2 milliards de FCFA de fonds propres», a révélé M. Koné dans un discours d’ouverture ajoutant qu’au cours de la même période, « l’épargne mobilisée par les SFD et l’encours de crédit ont été multipliés  par quatre. Ils s’établissent respectivement à 306,6 milliards FCFA et 260,4 milliards ».

Poursuivant, il a rappelé les actions du gouvernement ivoirien en faveur de la promotion de l’inclusion financière avec la mise en place de plusieurs instruments avant d’appeler les acteurs des SFD à faire en sorte que le taux de bancarisation et de la pénétration de la microfinance soit une réalité.

 «La majorité des ivoiriens reste malheureusement exclue du système financier avec seulement 16% de la population possédant un compte bancaire et un taux de pénétration de la microfinance qui ne représente que 6%», a-t-il déploré estimant que le thème de cette première édition des journées nationales de la microfinance est « l’occasion d’apporter des solutions innovantes et durables à la construction d’un secteur financier inclusif et viable en Côte d’Ivoire ».

 M. Koné a,  terminé en assurant les acteurs des systèmes financiers décentralisés de ce que le gouvernement ivoirien « a décidé d’accompagner et de soutenir davantage le secteur de la microfinance afin de le rendre plus inclusif et plus performant».

Cette première édition des JNM  seront l’opportunité ‘’de projeter les actions à venir pour la poursuite du  développement de la microfinance en Côte d’Ivoire’’,  a déclaré pour sa part,  Yao Georges Kouassi,  le président de l’APSFD-CI se félicitant de la  »croissance régulière » des activités des systèmes financiers décentralisés en général.

«Les indicateurs financiers des divers secteurs se sont améliorés. Ces indicateurs démontrent le poids significatif de ces institutions et témoignent du degré de confiance dont elles bénéficient », a-t-il soutenu énumérant au nombre des défis du secteur de la microfinance, sa contribution à la réduction de la pauvreté, l’accès aux services financiers et bancaires à faible coût.

M. Kouassi, a, en outre fait savoir qu’en marge de ces journées nationales de la microfinance,  un forum permettra de dégager les pistes et les perspectives d’une microfinance de qualité. Il a,  à son tour,  assuré de l’engagement des systèmes financiers décentralisés réunis au sein de son organisation, à apporter leur contribution « de manière active pour maintenir un secteur de la microfinance stable ».

Cette première édition des JNM vise notamment  » à valoriser et faire connaître » les produits et services de la microfinance. Des expositions,  des forums et rencontres avec les acteurs de la microfinance sont notamment au menu de cette première édition qui s’achève vendredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here