Accueil News Côte d’Ivoire : Poursuites judiciaires contre un leader syndical estudiantin pour ‘’des...

Côte d’Ivoire : Poursuites judiciaires contre un leader syndical estudiantin pour ‘’des casses perpétrées’’ (Ministre)

0
41

La ministre Kandia Camara impute ‘’ la série d’incidents qui se produit depuis quelques jours dans nos établissements secondaires à certains étudiants se réclamant de la FESCI’’.

 Les membres de ce syndicat, a déploré Mme Camara , lors d’un point-presse, se permettent de manifester, avec ‘’violence et voies de faits, aux abords et quelquefois au sein des établissements, par exemple au Collège Moderne de Cocody, sur des sujets qui ne les concernent en rien, à savoir, les droits d’inscription et les cotisations des COGES (ndlr Comité de gestion) dans les établissements secondaires’’.

 ‘’Aussi, ai-je pris toutes les dispositions en vigueur pour porter plainte, nominativement, contre tout individu qui pose des actes allant dans le sens de perturber le fonctionnement normal des écoles et des établissements secondaires’’, a indiqué la ministre Kandia Camara.

 C’est dans ce cadre,  qu’elle a annoncé ‘’des poursuites judiciaires engagées à l’encontre de M. Fulgence Assi Assi, Secrétaire général de la FESCI à la suite de casses perpétrées dans certains établissements’’.

 La ministre de l’Education nationale a précisé, à l’occasion, que ‘’l’environnement d’une école ou d’un collège, structures où les apprenants sont essentiellement des mineurs, n’est pas le lieu où peuvent s’exprimer des revendications syndicales ni se développer des activités politiques’’.

 Sur le fond de la question (ndlr : frais d’inscriptions scolaires) elle a insisté que ‘’les frais d’inscriptions se font en ligne dans les établissements secondaires et les frais s’élèvent à 5000 FRANCS CFA, la carte d’identité scolaire revenant à 1000 FRANCS CFA, soit 6000 francs au total par an’’. 

 ‘’Au Primaire, les inscriptions restent gratuites et cette réalité est vérifiable partout’’, a-t-elle indiqué. S’agissant des cotisations des Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES) ‘’elles sont fixées par l’Assemblée des parents d’élèves de chaque école et sont de 3.000 FRANCS au maximum pour le primaire et 5000 FRANCS au maximum pour le secondaire par an. Elles sont soumises à la validation préalable des Directeurs régionaux’’, a encore précisé Mme Camara.

 Cependant, a-t-elle affirmé ‘’des cotisations exceptionnelles dont le montant excède les taux pré-cités (3000 francs au primaire et 5000 au secondaire) peuvent être décidées par l’assemblée des parents d’élèves, en fonction des nécessités de chaque école ou établissement’’.

 

HS/ls/APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here