Ils ont été salués à leur départ à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par le ministre de l’intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité qui a relevé à cette occasion, les « énormes efforts» du gouvernement «pour faciliter la réalisation de cette édition».

Poursuivant, il a invité ses compatriotes  à « respecter toutes les consignes de discipline pour une parfaite réussite de leur Hadj». «Je demande  aux pèlerins à la faveur du Hadj de faire des prières pour le Président de la république, pour la paix en Côte d’Ivoire, la cohésion entre les ivoiriens », a sollicité le ministre de l’intérieur et de la sécurité.

M. Diakité cité dans une note d’information transmise à APA, a exhorté les encadreurs « à être compréhensibles, patients avec nos pèlerins ». « La plupart quitte pour la première fois leur environnement familiale, communautaire .Ils ont besoin de mots doux », a fait remarquer l’émissaire du gouvernement ivoirien, soulignant les efforts de tous les acteurs du Hadj.Ce premier groupe fort de 437 pèlerins est arrivé dimanche à Médine après environ 6 heures de vol. 

Ce sont au total 9 vols charters qui sont programmés pour le transport des pèlerins du  contingent étatique.La Côte d’Ivoire dispose d’un quota de 5600 places dont 4200 places pour l’organisation étatique et 1400 places pour les organisateurs privés. Le coût du Hadj 2017 est resté inchangé à 2 000 000 FCFA comme l’année dernière.

LS/APA