‘’Nous avons un match le 10 juin, donc la moindre des choses c’est de visiter au moins les infrastructures, regarder où l’équipe va arriver et regarder l’état des lieux du terrain’’, s’est exprimé le coach Wilmots à la fin de son inspection.

Selon lui, ‘’on m’avait dit qu’à Bouaké c’était très bien et je confirme qu’il y a vraiment une pelouse qui a été travaillée et que des gens sont dessus et y mettent beaucoup de cœur’’.

 ‘’Je sais qu’à Bouaké l’équipe nationale est très soutenue’’, a ensuite relevé M. Wilmots, espérant ‘’qu’Abidjan aussi va faire ce qu’il faut‘’ car ‘’ce qui compte c’est de rassembler les gens’’.     

 ‘’Qu’on soit à Abidjan où à Bouaké pour moi ça n’a pas d’importance. Je crois qu’on représente la Côte d’Ivoire dans tous les endroits de la Côte d’Ivoire et j’espère que les gens vont mettre tout ce qu’ils peuvent pour essayer d’avoir un bon terrain pour qu’on puisse produire du bon football’’, a-t-il conclu.

CK/ls/APA