Cette annonce a été faite par le Directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé au cours d’une  présentation du Bilan de ses activités 2016. « Notre capitalisation boursière a progressé à  7706 milliards de frs CFA contre  7500 milliards  en 2015 », s’est félicité, Edoh Kossi Amenounvé à cette occasion.

Il  a par ailleurs signifié que la valeur totale des transactions se chiffre 409 milliards de  FCFA contre 336 en 2015. Quant au volume de titres échangés, il  a atteint le chiffre de 195 millions en 2016 contre 114 en 2015.

Pour le premier responsable de la bourse ouest africaine « l’année 2016 a été une année exceptionnelle  qui clôturait les 20 ans d’existence de la bourse,  année de tous les couronnements ».

« La BRVM  a  évolué dans un contexte macro-économique favorable. L’UEMOA (Union économique et monétaire) a enregistré une forte croissance. En 2016,  04 sociétés ont été admises à la côte », a-t-il ajouté relevant que « c’est la première fois que nous franchissons  la barre de 40 sociétés cotées ».

M.  Amenounvé  qui gère la 6 ème bourse africaine n’entend pas revoir ses ambitions à la baisse. «Nous avons consolidé notre positions de 6ème bourse africaine,  nous souhaitons devenir la 5ème», a-t-il envisagé.

A cet effet, la BRVM sous sa houlette compte entre autres  « poursuivre la promotion régionale et internationale, devenir membre permanent du WFE (fédération mondiale des bourses), lancer   un troisième compartiment pour les PME (Petites et moyennes entreprises) en 2017 de même que  des obligations  de la diaspora, créer  des marchés de ressources minières ».

La Bourse BRVM est une institution financière spécialisée créée le 18 décembre 1996 dont le capital est souscrit par des acteurs économiques et des institutions de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) . Elle est commune aux huit Etats de cette union qui regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

SY/ls/APA