M. Duncan prononçait une allocution lors du forum du Financial Times de la SFI autour du, thème ‘’créer des marchés et investissements non risqués dans les pays fragiles et affectés par les conflits’’.

Selon lui,  ces Etats doivent être portés par un secteur privé fort et soutenu par une industrie financière innovante et robuste. ‘’(…) compte tenu des chocs internes de 2017 avec une convergence vers la norme communautaire UEMOA de 3% du PIB en 2019, un taux d’inflation maitrisé à moins de 3%, un endettement soutenable avec un stock de dette représentant 42,5% du PIB contre une norme communautaire de 70%’’, a-t-il expliqué à propos de la Côte d’Ivoire.

Daniel Kablan Duncan qui estime que les performances enregistrées par son pays se traduisent par la volonté du gouvernement de faire du secteur privé le principal moteur d’une croissance économique plus inclusive.

John Aglionby, représentant de Financial Times en Afrique de l’Est,  a pour sa part souligné que 2 milliards de personnes vivent dans des zones touchées par la fragilité.

‘’ Les conflits et la violence constituent certains des défis au développement les plus pressants. D’ici à 2030, 46% des populations pauvres dans le monde vivront dans les pays en situation fragile ou en conflits contre 17 % aujourd’hui’’  a-t-il fait observer.

La Côte d’Ivoire abrite le premier forum sur le rôle de l’environnement des affaires et d’autres interventions dans la création d’opportunité dans des secteurs tels que l’agro-alimentaire, les services financiers et la production d’électricité.

Dans un rapport de l’IFC, 22 des 48 pays de l’Afrique subsaharienne sont classés comme Etats fragiles ou affectés par des conflits.

MC/ls/APA