Selon le président Sory Diabaté qui faisait le bilan de la phase aller de la Ligue 1 (13 journées), le championnat ivoirien attire de plus en plus le public sur les différents stades.

« Cette année, les matches de la manche aller ont enregistré 39.938 spectateurs contre 21.646 lors de la saison 2015-2016, soit un taux d’affluence de 57% », s’est-t-il réjoui.

Du point de vue de recettes, ces matches ont généré « 22 millions FCFA contre 15,172 millions FCFA la saison dernière pour la même période, soit une hausse de 47% », a indiqué M. Diabaté.

Par ailleurs, a poursuivi le patron de la LFP, chacun des 14 clubs de l’élite a touché comme quote-part, la somme de 10,111millions FCFA contre 5.657.000 FCFA lors de la précédente saison. Ce qui représente un gain de 79%.

Au titre du challenge Vivo Energie qui récompense l’équipe classée première au terme de chaque journée, l’Asec Mimosas qui s’est distinguée 16 fois, a empoché 16 millions FCFA (1million par journée) suivi du Séwé Sport de San-Pedro avec 4 millions FCFA et de l’Africa Sport qui a empoché 1 million sur les 21 journées déjà disputées.

« Au niveau des droits de télévision, notre partenaire Canal+ s’étant acquitté de la totalité des droits de diffusion, nous avons payé 70 millions FCFA à chaque club de Ligue 1. Nous ne devons pas un rond à un seul club », s’est félicité Sory Diabaté.

Il en est de même pour les clubs engagés en compétitions africaines qui ont perçu « chacun 25 millions FCFA pour le recrutement et 5 millions FCFA par tour passé pour les clubs engagés en ligue des champions et 15 millions FCFA plus 5 millions pour ceux qui ont disputé la Coupe CAF », a souligné M. Diabaté.

La 22è journée de la Ligue 1 ivoirienne de football sera dominée par le derby Asec-Africa, samedi, au stade de la Paix à Bouaké.

HS/ls/APA