La nouvelle Université de Man en Côte d’Ivoire confrontée à de nombreuses difficultés, son président interpelle

0
57

Professeur Lacina lors de son exposé

L’année académique 2016-2017 de l’université de Man a pris fin depuis le 8 août dernier avec les examens du second semestre. Place maintenant aux préparatifs de la prochaine rentrée prévue pour le 11 septembre prochain.
Au cours d’un point presse animé qu’il a animé le lundi 14 aout, dans la salle de conférence de ladite institution, le professeur Coulibaly Lacina, président de l’Université de Man a fait le bilan de l’année universitaire écoulée, relevé les difficultés rencontrées avant d’annoncer les défis à relever pour la prochaine rentrée. « Nous venons de terminer une année scolaire qui a démarré le 1er février 2017. Le 1er semestre a pris fin le 10 mai avec les examens qui se sont déroulés du 18 au 26 mai. Le second semestre a quant à lui démarré le 29 mai pour se terminer le 26 juillet. Quant aux examens du second semestre, ils se sont déroulés du 31 juillet au 2 août. Les enseignements ont pu tenir dans le temps à cause de la stratégie d’optimisation des cours par les enseignants des cours magistraux que nous avons invités dans notre institution », introduit-il.

Deux stratégies ont été cependant mises en place pour l’encadrement des étudiants. Ce sont, l’élaboration d’un répertoire d’adresses des parents et tuteurs, la mise en place d’un tutorat pour les étudiants… Parlant des résultats des deux examens, le professeur Coulibaly Lacina dira que « les résultats d’admission dans les différentes filières variaient entre 39% et 64%. Ces résultats sont meilleurs par rapport à ceux des autres institutions publiques dans les mêmes filières ».

Même s’il se réjouit du résultat de l’année académique, le président de l’université de Man qui s’attend à 250 étudiants ou 350 étudiants en première année pour la rentrée la prochaine, n’est pas au bout de ses peines. Comme défis à relever la benjamine des universités de Côte-d’Ivoire qui n’a qu’un seul amphithéâtre fonctionnel, a son restaurant qui n’est pas encore opérationnel. Le restaurant de l’université en construction n’est toujours pas fini, l’hébergement et le transport des étudiants sont aussi des soucis pour l’administration universitaire. À cela s’ajoute l’absence d’une infirmerie, d’une ambulance et de véhicule de liaison pour l’équipe dirigeante.
«Cette année académique s’est d’écroulée dans un environnement inachevé. Amphithéâtre, salle de TD, salle de TP… Nous nous sommes vus obligés de tout adapter. Ce que nous ne souhaitons pas la rentrée prochaine quand on sait que non seulement l’effectif va s’accroitre aussi nous aurons l’ouverture des licences 2. Nous risquons de ne pas pouvoir organiser la deuxième session des examens si les amphithéâtres ne sont pas opérationnels avant le 10 septembre 2017. Dans ces conditions l’on ne pourra pas déployer la logistique pour les examens », a-dénonce-t-il.

Terminant avec le budget de l’université, le professeur Coulibaly Lacina a souhaité qu’un regard bienveillant et diligent sur le budget réel soit fait. Ce qui éviterait l’inachèvement de la pédagogie et des grèves. Rappelons que l’université de Man ouvert depuis le 1erfévrier ne dispose que d’un seul amphithéâtre, une salle de TD, alors que la prochaine rentrée est prévue pour le 11 septembre prochain.

Doumbia Balla Moise
(District des montagnes)
photo: université

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne

Source : http://faceabidjan.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here