Interview exclusive / Pour la 1ère fois, le Woody (Laurent Gbabgo) parle : ‘’La France m’a mis à la CPI pour que Ouattara soit à la présidence (…) Cela permet à la France d’avoir la mainmise sur la Côte d’Ivoire’’, titre Le Temps à côté de Le Quotidien d’Abidjan qui complète: ‘’Je suis ici pour que Ouattara gouverne et que la France pille’’.

Depuis la Haye, Gbagbo fait le grand déballage : ‘’Je ne suis pas en prison, je suis un otage (…) Mes ennuis sont partis de la défaite de Jospin’’, reprend Notre Voie là où Le Patriote relevant les contrevérités de cette communication estime que l’ex-chef d’Etat ‘’se défend et s’enfonce’’.

Selon Soir Info, depuis sa prison à la CPI (Cour pénale internationale), Gbagbo ‘’explose’’ avant la reprise de son procès. « Compaoré m’a dit : tu es mon ami, mais il faut Ouattara comme président’’ », rapporte le confrère en citant Laurent Gbagbo. L’Intelligent d’Abidjan croit savoir quant à lui ce que Laurent Gbagbo a exactement dit à Mediapart.

CK/ls/APA