Le Gouvernement s’engage à accompagner le développement de la microfinance en Côte d’Ivoire (Ministre)

0
101


Le Gouvernement est résolument engagé dans la mise en place d’un secteur financier viable et accessible à tous, et s’engage à accompagner le développement de la microfinance en Côte d’Ivoire, a assuré le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné, à l’ouverture des premières Journées nationales de la microfinance (JNM), jeudi à la salle de conférence du CRRAE-UEMOA, au Plateau.

Selon l’argentier ivoirien, le Gouvernement a décidé d’accompagner et de soutenir davantage ce secteur afin de le rendre plus inclusif et plus performant car la majorité des Ivoiriens reste malheureusement exclue du système financier avec seulement 16% de la population possédant un compte bancaire en 2016 et un taux de pénétration de la microfinance de 6%.

Organisées sur deux jours par l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFD-CI), les JNM portent sur « La contribution de la microfinance à l’inclusion financière en Côte d’Ivoire ». Une occasion, aux dires du ministre, pour les acteurs du secteur d’apporter des solutions innovantes et durables à la construction d’un secteur financier inclusif, viable et pérenne dans le pays.

Auparavant, le président de l’APSFD-CI, Yao Georges Kouassi, a relevé l’importance du secteur financier décentralisé dans la collecte de l’épargne et le financement de l’économie ivoirienne. « Cependant, ce positionnement exceptionnel nécessite un accompagnement (…), un engagement énergique vers la professionnalisation du secteur », a-t-il déclaré.

Pour le patron de l’organisation initiatrice des JNM, la stabilité passe aussi par la protection juridique des établissements financiers et la mise en place d’un système efficace de leur supervision. Les réflexions, au cours de ces deux journées, doivent aboutir notamment à des propositions relatives à des produits innovants répondant aux aspirations des populations pour la lutte contre la pauvreté, a-t-il ajouté.

En Côte d’Ivoire, au 31 décembre 2017, le secteur de la microfinance enregistrait 1,3 million de clients et 34,2 milliards de FCFA de fonds propres. Les encours de crédit s’élevaient à 270,4 milliards de FCFA et les encours de dépôts des clients à 306,6 milliards de FCFA à la même date. Quant au volume des crédits mis en place au 3ème trimestre 2017, il s’élevait à 101,2 milliards contre 77,8 milliards de FCFA à la même période en 2016, soit plus de 30 % de croissance.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here