Journée d’hommage au président Ouattara: « Gon Coulibaly appelle les cadres au rassemblement », rapporte Fraternité Matin. Selon ce journal de service public, « le Premier ministre a, par ailleurs, exhorté rois et chefs traditionnels à parler aux jeunes ivoiriens ». Pour Le Jour Plus,  »Amadou Gon réussit l’unanimité autour de lui ».

Mettant en exergue  »la mobilisation totale », Le Patriote informe que Amadou Gon invite  »Hamed Bakayoko et de Guillaume Soro à travailler dans la complémentarité ». Là où Notre Voie nuance pour écrire que  »Amadou Gon demande à Hamed Bakayoko de pré conseil chez Soro » dans la gestion de la sécurité.

Depuis Korhogo, avance Soir Info,  »Amadou Gon dit des vérités aux ex-mutins ». Pour L’Inter, Amadou Gon  » met en garde »: « plus jamais ça ! », menace-t-il en parlant des mutineries, grogne sociale…

 »Hamed Bakayoko, rapprochez-vous de votre frère Soro », ordonne le Premier ministre Amadou Gon, rapporte Le Nouveau Réveil.  »Nous ne voulons plus entendre parler de bruits de bottes en Côte d’Ivoire », plaide-t-il dans les colonnes de L’Intelligent d’Abidjan. Le Mandat croit savoir ce que  »Amadou Gon a dit à Soro et à Hamed Bakayoko ». Selon l’Expression, il  »met Hambak en mission auprès de Soro ».

Alors que les Ivoiriens souffrent, déplore Le Nouveau Courrier,  »150 millions dégagés pour célébrer Ouattara » à Korhogo.

La fin du Fespaco est, également, commentée par la presse locale. A ce propos, Fraternité Matin informe que les présidents Ouattara et Kaboré  »remettent l’Etalon de Yennenga » au grand vainqueur Alain Gomis pour son  »film +Félicité+  », précise Le Patriote. Selon L’Inter,  »deux films ivoiriens ont été primés » à cette édition du Fespaco. Les reporters de L’Intelligent d’Abidjan  »présents à Ouaga font des révélations » sur le Fespaco 2017. Là où Le Nouveau Courrier croit savoir  »les raisons du fiasco de la Côte d’Ivoire » à Ouagadougou.

HS/ls/APA