Les pompiers civils à Séguéla en grève à partir de ce mardi

0
51


Les sapeurs-pompiers civils en service à Séguéla (Centre-nord, région du Worodougou) envisagent un arrêt de travail à compter de mardi, ce pour une durée indéterminée, a appris l’AIP, auprès de membres de la section locale du Syndicat national des pompiers civils de Côte d’Ivoire (SYNAPC CI), lundi.

« Si rien n’est fait demain, on sera obligé de fermer le CSU (Centre de secours d’urgence, ndlr) et tous les autres centres sur l‘ensemble du territoire national », a déclaré le secrétaire général de ladite section, le sergent Ouattara Fulgence Abdel Ali, après une rencontre syndicale avortée au sein du CSU, en raison du refus de certains responsables.

Sur la base du préavis de grève en date du 10 avril dont l’AIP a reçu copie, les sapeurs-pompiers civils ont neuf points de revendication qui sont la mise à disposition du reste des 122 véhicules acquis par l’ONPC et dont seulement 46 ont été remis aux CSU, la formation administrative et technique des agents, la clarification du statut de paramilitaire ou d’assimilé des pompiers civils ainsi que l’octroi de la carte professionnelle de sous-officier, l’application effective de leur profil de carrière avant l’intégration de la deuxième promotion, l’arrêt des mutations abusives des responsables syndicaux et le respect de la liberté syndicale sous toutes ses formes.

En outre, les pompiers civils réclament le paiement effectif de la prime trimestrielle de 15% instituée par l’arrêté No 424/MEMEF/MD du 20 novembre 2003, la levée de la sanction qui prive les agents autrefois blâmés de la prime de risques, l’octroi de l’indemnité de risques et de sujétion ainsi que la gratuité du transport public, sans omettre le maintien des chefs de centre à leurs postes par la prise d’un arrêté et l’octroi d’un budget de fonctionnement.

Le débrayage qui se justifierait par ‘’la difficulté liée à l’accès au dialogue social’’ se poursuivra, selon le document, ‘’jusqu’à satisfaction des points de revendication’’.

En janvier 2017, les sapeurs-pompiers civils avaient mené un mouvement de grève dans l’optique de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, rappelle-t-on.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here