Lutte contre la déforestation : Le gouvernement décline sa stratégie

0
19


Le respect des engagements internationaux de la Côte d’Ivoire ; l’entretien d’un climat favorable au développement de ses activités agricoles ; la préservation de la biodiversité ; la poursuite du développement socioéconomique. Ce sont les quatre axes que le gouvernement, par le biais du ministère des Eaux et forêts, entend mettre à exécution, dans la politique de préservation et de gestion de la forêt, a indiqué le ministre dudit département, Alain Richard Donwahi. C’était le mercredi 21 mars, lors de sa déclaration relative à l’occasion de la journée mondiale de l’eau et de la célébration de la Journée internationale des forêts,.

« D’ici à 2030, la pression sur la forêt et la demande en eau du pays seront en forte hausse en raison de la croissance démographique, de l’urbanisation accélérée, de la création de nouvelles zones industrielles et des exploitations agricoles. De ce fait, la célébration conjointe des journées relatives à la forêt et à l’eau nous invite à une prise de conscience collective sur les réelles potentialités qu’offre la nature pour assurer la pérennité des écosystèmes », a fait remarquer le ministre.

Il faut rappeler la forêt ivoirienne est en voie de disparition. De 15 millions ha, la superficie est aujourd’hui à moins de  4 millions ha. D’où la nécessité selon lui, de préserver et de réhabilitater des forêts, afin de freiner l’avancée du désert anticiper sur le contre le changement climatique en Côte d’Ivoire.

Alain Richard Donwahi a aussi encouragé à « une meilleure sensibilisation de toutes les couches socio professionnelles au respect de l’écosystème et par l’introduction de l’arbre dans le milieu urbain ». 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here