Selon une note d’information transmise mardi à APA, cette ‘’convention signée vendredi vise à solliciter l’expertise de la Fondation en matière de lutte contre l’hypertension artérielle et d’autres pathologies cardiovasculaires’’.

A ce propos, la Secrétaire générale de la Fondation ICA, Rachelle Yao a rassuré  que la Fondation ICA s’engage à mener des activités de sensibilisation et des séances de dépistage sur les maladies cardiovasculaires à l’attention des agents des médias.

En contrepartie, la MS-Médias se propose de soutenir la Fondation ICA pendant la journée mondiale de l’hypertension artérielle en faisant une large diffusion des activités de cette organisation avant, pendant et après ladite journée.

Dans le cadre du partenariat, la mutuelle s’engage aussi à mener des actions auprès des patrons de presse, afin qu’au cours de la journée internationale de l’hypertension artérielle, son partenaire bénéficie d’une réduction du tarif concernant les insertions publicitaires dans les médias membres de la MS-Médias.

La rédaction d’articles sur les activités de la Fondation ICA est également l’une des clauses de cette convention. Le Président du Conseil d’administration de la MS-Médias, Sindou Cissé s’est dit satisfait de la signature de cet accord qui va permettre aux agents de presse d’être sensibilisés sur l’hypertension artérielle, mais également de bénéficier de séances de dépistage sur les cardiopathies telles que le diabète et  les maladies du cœur.

 « ( …). Nous estimons que soigner c’est bon. Mais prévenir, c’est encore mieux. Car ces dernières années, nous avons eu de nombreux confrères qui sont décédés de crise cardiaque parfois survenues sur le lieu de travail. La presse est un métier physique et intellectuel. Ça comporte certains facteurs dont le stress et la fatigue. Nous comptons sur la fondation pour que nous ayons des agents de médias en bonne santé », a plaidé M. Cissé.

La MS-Médias a été créée en février 2017, à Grand-Bassam, par la volonté de tous les médias du secteur privé. La première mission qui a été confiée au conseil d’administration est de mettre en place une assurance maladie en janvier 2018, pour les agents de la presse privée.

LS/APA