Ministère de l’Intérieur en Côte-d’Ivoire: Hamed Bakayoko part mais reste

0
100

Par Connectionivoirienne

Le dernier remaniement ministériel du 19 juillet opéré par Alassane Ouattara a fait de Hamed Bakayoko le nouveau ministre de la Défense, en remplacement du chef de l’Etat lui-même qui en était le titulaire depuis 2011. Hamed Bakayoko était considéré comme inamovible au ministère de l’Intérieur qu’il a régenté depuis le premier gouvernement post-hôtel du Golf.

Sa silhouette avait fini par se confondre à ce département à la tête duquel il aura imprimé sa marque six ans durant. Bien qu’à la Défense aujourd’hui, l’ombre d’Hambak comme l’appellent ses admirateurs, plane toujours et ses méthodes restent de rigueur : du cynisme, du caractère et une dose de sympathie dans l’action. On l’a vu jouer les premiers rôles quand, quelques heures seulement après le remaniement ministériel, la base du CCDO subissait une attaque à l’école de police. L’instrumentalisation du procureur de la République à des fins de poursuites discriminatoires, c’était la marque déposée de Bakayoko. A ce niveau rien n’a changé. Pour preuve, des journalistes moins vulnérables ont dû défiler devant le parquet, enfermés quelquefois, ces derniers mois pour des faits moins graves que la détention d’armes de guerre dont l’auteur connu de tous reste en liberté.

Pour avoir une haute main sur les affaires du ministère de l’intérieur, l’administration Bakayoko est toujours en place. D’ailleurs le nouveau locataire du département était un des hommes de Hambak. Et celui-ci n’a pas encore osé un changement d’équipe alors que les nouveaux arrivants ont commencé à faire le ménage dans leurs départements respectifs.

Souvent les deux hommes (Sidiki Diakité nouveau ministre de l’Intérieur et Hamed Bakayoko) affichent leur complicité. Le mois passé, Sidiki a représenté Hamed Bakayoko qui devait parrainer à Toukouzou les 80 ans de l’Eglise Papa Nouveau.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne

Source : http://faceabidjan.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here