‘’L’Etat-major des armées lance un appel au calme et invite l’ensemble des militaires à respecter le cadre règlementaire de travail et à faire preuve d’une grande discipline. En tout état de cause,  tout militaire se livrant à des actes répréhensible s’expose à des sanctions disciplinaires sévères telles que prévues par le règlement de discipline général’’, a déclaré le Général Touré sur les antennes de la télévision publique nationale.

L’officier général a rappelé  les revendications et les pourparlers entre les militaires du contingent 8400 et l’autorité Ivoirienne d’une part, et d’autre part la classe politique et la société civile.

 ‘’Dans le cadre de la recherche de solutions aux différentes préoccupations exprimées  par nos soldats en Janvier dernier, différentes rencontres ont eu lieu entre ceux-ci et la société civile, la hiérarchie militaire et les autorités politiques.  D’abord avec les guides religieux à Bouaké et à la mosquée de la rivera le 05 mai dernier, et la hiérarchie militaire à l’État-major des armées le même jour  avec monsieur le ministre auprès du président de la République chargé de la défense ’’ , a-t-il énuméré.  

 Poursuivant, il a déploré le comportement de certains militaires. ‘’Si l’attitude Républicaine de nos hommes est à saluer, il est à regretter que certains d’entre eux se désolidarisant de leurs camarades du contingent et ainsi de l’ensemble de leurs frères d’armes,  aient entrepris de perpétrer des actes peu honorables de méfiance à l’autorité’’.

 ‘’Ces derniers perturbent la quiétude de nos braves populations depuis la nuit du 11 mai 2017.Ainsi comme vous l’avez constaté,  des tirs ont été entendus dans des casernes à l’intérieure du pays comme à Abidjan’’, a encore dit le Général Sékou Touré.

 Selon lui,  au terme de ces rencontres, les soldats ont dit comprendre la situation difficile du pays et mesurer l’effet néfaste que la persistance dans leurs revendications aurait sur la cohésion dans les armées et le tissu social.

 ‘’Ils ont donc, dans un élan patriotique et devant son excellence Monsieur le président de la République, chef suprême des armées volontairement décidé de renoncer à toute revendication d’ordre financier. En retour, son excellence Monsieur le Président de la République a donné instruction pour la mise en œuvre effective de la loi de programmation militaire qui prend en compte les préoccupations des armées dans leur entièreté’’, a conclu le Chef d’Etat-major des armées.

La télévision ivoirienne (RTI1) a diffusé jeudi soir, une rencontre entre le chef de l’Etat ivoirien et des représentants de quelques 8.400 soldats ivoiriens qui annonçaient « renoncer à toute revendication d’ordre financier ».

MC/ls/APA