Cette soirée musicale qui s’est déroulée à la ‘’Place Papa Wemba’’ d’Anoumabo a permis à ces artistes de rendre un vibrant hommage au Roi Papa Wemba.  « Merci pour ces merveilleux moments passés auprès de moi. Tu m’as soutenu dans des moments difficiles »,  a témoigné l’artiste ivoirienne Nash, promotrice de l’argot urbain ivoirien ‘’le Nouchi’’ parlant de Papa Wemba  décédé le 24 avril 2016.

Pour celle qui a eu l’honneur  de chanter avec le Roi de la sape sur un album, Papa Wemba reste «un père ». Le public de la Place « Papa Wemba », située dans le village d’Anoumabo en plein cœur  de la commune de Marcory (Sud d’Abidjan) a eu droit à une chanson de « la go kra kra du Djassa » surnom de Nash, dédié à son père avec pour refrain « Papa Wemba tu restes un père pour moi,  Papa Wemba toute l’Afrique te pleure ».

Cette scène d’hommage à Papa Wemba a été l’occasion pour Nash d’égrener plusieurs  titres de son répertoire avant de la céder à l’orchestre du chef du village Molokaï, Viva La Musica.

Le mythique groupe de Papa Wemba a eu pour mission « d’achever le concert qu’a débuté Papa Wemba » à en croire les organisateurs, avant de s’écrouler, il y’a un an.

C’est tout naturellement que les hommes du groupe venu de Kinshassa s’étaient habillés à l’image de la dernière « sape » de leur Maître  afin de faire vibrer au rythme des sonorités laissées en héritage par Papa Wemba.

Quelques heures avant cette  soirée, la place l’espace qui accueille chaque année le  Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) où l’artiste a perdu la vie lors de la 9ème édition a été baptisée ‘’Place Papa Wembe’’.

  Plusieurs ‘’Sapeurs’’ vêtus de tenues diverses extraordinaires, extravagantes ont  défilé sur la nouvelle rue bitumée qui mène à la ‘’Papa Wemba’’.

Le FEMUA 10 s’ouvre officiellement, mardi après-midi, avec pour thème central «l’Afrique face aux défis du réchauffement climatique ».Projet immense et évolutif ce festival a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System et Commissaire général dudit festival.

Cet événement à caractères social et culturel a été créé pour permettre aux populations les plus démunies et qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un ticket de concert, de réaliser leurs rêves en recevant sur une même scène dans leur environnement, les plus grosses stars de la planète.

SY/ls/APA