Nouveau scandale sur la gestion des fonds de l’Etat par Ouattara: La Lettre du Continent « révèle » une dotation budgétaire pour une institution fantôme

0
174


On croyait réelle la crise sociale et économique en Côte d’Ivoire. C’est du reste ce qu’a affirmé Alassane Ouattara aux mutins lorsqu’il les a reçu en mai dernier. Pour cette raison, le gouvernement a dû revoir son budget en ajournant certains projets prévus cette année.

>>> Lire aussi: Affaire ‘’fonds de souveraineté’’ : La Lettre du Continent attend toujours la plainte et le démenti de Ouattara

De bonne fois, on serait tenté d’expliquer cette crise budgétaire par la baisse des ressources financières liées à la chute des cours du cacao. La “Lettre du continent” a révélé dans son numéro 760 du 13 septembre 2017 que pour faire face à la difficulter pour boucler le budget 2017, Alassane Ouattara a négocié et obtenu un appui budgétaire de 140 millions d’euros de la part de la France, lors de sa rencontre le 31 août dernier, avec le président français, Emmanuel Macron.

Curieusement, à en croire ce média, les dépenses de monsieur Ouattara augmentent à une vitesse à couper le souffle. En effet, le bimensuel français, “La Lettre du Continent” a indiqué dans son édition du 30 août 2017, que Alassane Ouattara s’est octroyé «… dans la plus grande discrétion, d’un fonds de souveraineté de 342,6 milliards Fcfa, en hausse de 20 milliards Fcfa par rapport à 2015 ».

Dans son numéro 766 du 06 décembre 2017, “La Lettre du Continent” dénonce à nouveau la gabégie des fonds publics par le régime Ouattara.

Le bimensuel français révèle dans son numéro 766 du 06 décembre 2017 que outre les fameux fonds de souveraineté, dont le détail n’apparaît absolument pas dans la loi de finances 2018, monsieur Ouattara s’est octroyé des fonds supplémentaires d’une valeur de 3,375 milliards F CFA qu’il a étrangement affecté au Sénat. Une institution qui n’existe pas encore.

La superchérie découverte, le cabinet du secrétaire d’Etat au budget, Moussa Sanogo, s’est empressé de la qualifer d’erreur et promet d’affecter cette ligne de plus de 3 milliards de fancs cfa à d’autres postes budgétaires.

>>> Lire le dossier de la lettre du continent ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here