Selon Mme Agnès Diarrassouba Kélétigui, présidente de la LIS, ce premier salon dédié au secrétariat dans l’espace ouest-africain est ‘’une plate-forme de promotion de valorisation du métier de secrétaire, de renforcement des compétences pour les acteurs de la corporation, d’échanges et de partages entre des professionnels dans tous les secteurs d’activités et à tous les niveaux’’.

Cette édition ouverte à des participantes venues du Burkina Faso justifie, selon Mme Diarrassouba, son caractère international. ‘’A la prochaine édition, d’autres pays se joindront à nous’’, a-t-elle promis.

‘’La secrétaire de direction, maillon important de la chaine de production, entend jouer le rôle qui lui revient sur la voie de l’émergence’’ a dit la présidente Agnès Diarrassouba Kélétigui.

Pour Serges Koffi, Conseiller Technique, représentant le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, parrain du salon, ‘’après 40 ans d’existence, la LIS a beaucoup apporté dans la formation des secrétaires’’.

‘’Ce qui fait de vous l’une des organisations fiables du pays, malgré quelques soubresauts, qui mérite encouragements et bienveillance des patrons’’ a indiqué M. Koffi, soulignant que ‘’le thème de cette 1ère édition colle bien à la situation du pays qui est confronté à beaucoup de difficultés nécessitant de la part de tous les acteurs professionnels des engagements pour atteindre ensemble l’émergence’’.

Durant quatre jours, le salon prévoit des conférences thématiques, un site d’exposition-promotion et vente, des modules de formation pour les secrétaires et un dîner gala pour récompenser le meilleur comité LIS, le meilleur patron, le meilleur stand et le meilleur promoteur.

Créée en 1979, la Ligue ivoirienne des secrétaires comprend 16.000 membres répartis dans l’administration et dans plus de 60 entreprises.

HS/ls/APA