Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko qui s’est abstenu de ‘’parler de politique’’ a tout de même saisi l’occasion de cette édition du FICAD pour rappeler que ‘’la sagesse de Bédié avec la complicité de Ouattara est un gage de stabilité pour la Côte d’Ivoire’’.

C’est pourquoi il a exhorté les festivaliers à ‘’mettre en exergue la culture et l’art qui mettent en valeur notre culture car tout ne doit pas être politique’’. Selon M. Bakayoko, ‘’l’amour, le partage et la générosité autour de nos valeurs culturelles et artistiques nous rapprochent davantage’’.

‘’Ce sont des valeurs plus fortes que des valeurs partisanes ( …) ’’, a indiqué le ministre d’Etat Hamed Bakayoko qui s’est engagé à trouver ‘’un gros partenaire sur trois années au FICAD avant l’aide de l’Etat’’.

Selon le Commissaire général du festival, le Député Olivier Akoto , la 13è édition du FICAD qui prendra fin le 16 avril prochain ‘’enregistrera la participation de plus 100.000 visiteurs dont environs 500 décideurs et professionnels de la culture et des arts venus des différentes régions de la Côte d’Ivoire’’.

‘’Le FICAD, creuset de brassage et d’intégration des peuples d’ici et d’ailleurs, vitrine des diversités culturelles, de la grande foire commerciale et gastronomique, socle des produits touristiques ouvre sa 13 édition à certains pays africains, le Cameroun (pays à l’honneur), la RDC et le Ghana’’, a-t-il indiqué.

Saluant le festival de Daoukro ‘’l’un des événements majeurs en Côte d’Ivoire’’, le ministre du Tourisme, Saindou Fofana, a promis le ‘’soutien et l’appui’’ de son département pour conférer au FICAD ‘’une dimension supplémentaire’’ pour le développement du tourisme dans la région.

Un séminaire de formation a réuni, vendredi, 70 chefs traditionnels de la région de l’Ifou autour du thème ‘’leadership des chefs traditionnels face au défi du développement local’’. Un atelier qui a permis au Préfet du département de Didiévi, Réné Gossan d’instruire les têtes couronnées sur leur transformation en ‘’leaders de développement local’’.

Connu sous le label ‘’Daoukro-Carna Festival’’ à sa création en 2004, le Festival international de la culture et des arts de Daoukro met en exergue les potentialités culturelles et culturelles de la région en faisant la promotion de l’agritourisme et en offrant les opportunités commerciales dans les secteurs agro-industriels, tertiaires…

HS/ls/APA