Pour mettre fin à la crise interne au parti: Navigué engage ses troupes dans la réunification du FPI

0
59

Le secrétaire national de la jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI), Konaté Navigué, emboîte le pas au président du parti, Pascal Affi N’Guessan, dans ses efforts pour la réunification du FPI. A cet effet, il a convoqué une assemblée générale extraordinaire de la JFPI, ce samedi 26 août 2017, à la Riviera-M’badon à la résidence pillée et non habitée de Pascal Affi N’Guessan. Une assemblée générale uniquement consacrée à la paix, à la réconciliation et à l’unité du FPI.

Sous la conduite de son leader Konaté Navigué, la jeunesse de l’ex-parti au pouvoir a décidé de mettre en place un groupe de réflexion qui conduire un groupe de militants œuvrant à établir un pont entre elle et la jeunesse du parti entrée dans la dissidence.

Pour le premier responsable de la JFPI, les jeunes ont plus intérêt à reconstruire l’unité du parti parce qu’ils constituent la relève de demain. Il a par conséquent exhorté ses camarades à fournir tous les efforts nécéssaires pour approcher tous leurs camarades partout ils se trouvent afin de leur faire comprendre la nécessité et l’urgence de ressouder le FPI. «Notre destin est lié. Donc donnons-nous toutes les chances de réussir l’unité du FPI. Il faut s’organiser à travailler de façon efficace à l’unité du parti », a rappelé Konaté Navigué. Il a dit être conscient qu’il va y avoir des réticences et de la résistance au processus dont il est question. «Notre réconciliation n’arrange pas nos adversaires politiques qui vont travailler contre l’unité du FPI. Mais les militants doivent savoir qu’il est mieux d’avoir le FPI au pouvoir que d’avoir Amadou Gon au pouvoir», a-t-il souligné. Le secrétaire national de la JFPI a expliqué que le parti est obligé de resserrer ses rangs pour mieux aborder les échéances de 2020 dont l’issue est incertains. «Il faut arriver à l’unité du FPI avant 2020. Un FPI uni est mieux qu’un FPI divisé. Soyons forts et soudés. Mettons-nous ensemble pour prendre le pouvoir en 2020», a vivement plaidé Konaté Navigué.

Sur cette question portant sur l’unité du parti, plus de 10 intervenants ont exprimé leur adhésion. Certains ont suggéré que les jeunes approchent Sangaré Abou Drahamane pour lui faire part de leur volonté de réconciliation. D’autres ont souhaité que le président Gbagbo reçoive ensemble des émissaires d’Affi et de Sangaré pour leur parler afin de donner un coup d’accélérateur à l’unité du FPI. Les uns ont estimé qu’il faut s’accrocher à l’unité du parti sans laquelle aucune victoire n’est évidente dans les deux camps. Les autres ont par ailleurs souligné que la clé du règlement de la crise passe par la réception d’Affi par Gbagbo à la Haye.

Que faire au cas où toutes les démarches de réconciliation échouent ? «La réconciliation est irréversible. Il faut aller à la réconciliation et à l’unité parce que le président Laurent Gbagbo a besoin de réconciliation pour son procès», a répondu Konaté Navigué.

Benjamin Koré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here