Serge Aurier, le grand frère

0
180

La rencontre de Serge Aurier face au Real Madrid est un parfait résumé du bonhomme. Une prestation solide, une passe décisive, mais un tacle sur Toni Kroos dans la surface de réparation qui empêche les Spurs de s’imposer au Santiago-Bernabéu (1-1).

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Serge Aurier n’aime décidément pas être au sommet de son art trop longtemps. Alors qu’il commençait à devenir un cadre du Paris Saint-Germain, le latéral ivoirien avait tout gâché en réalisant ce fameux Périscope. Idem lors de sa première titularisation en Premier League avec Tottenham, le 23 septembre dernier sur la pelouse de West Ham.

Auteur d’une prestation extrêmement solide face aux Hammers, ponctuée notamment d’un centre décisif sur le Danois Christian Eriksen, Serjorié avait alors tout gâté en écopant d’un carton rouge à la suite d’un tacle absolument inutile sur Andy Carroll. Rebelote ce mardi soir face au Real Madrid. Cette fois-ci, pas de carton rouge, mais un penalty provoqué alors que sa prestation était jusque-là plus que parfaite.

Le penalty de la discorde

Positionné en piston droit du 3-5-2 offert par Mauricio Pochettino, l’international ivoirien a largement remporté son duel face au Brésilien, Marcelo. C’est simple : à chaque fois que le latéral madrilène a voulu déborder sur son côté, comme à son habitude, il s’est heurté au mur Aurier. Un mur qui enchaînait également les allers-retours dans son couloir. Et comme le vice-capitaine des Merengues avait décidé de laisser de l’espace dans son dos, Serge Aurier en a profité pour faire parler sa qualité de centre. C’est d’ailleurs sur l’un d’eux que les Spurs ouvrent la marque par l’intermédiaire d’Harry Kane, qui voit sa madjer contrée dans son propre but par Raphaël Varane. Omniprésent, l’ancien Parisien se permet même de jouer les grands frères en calmant Cristiano Ronaldo, irrité à la suite d’un contact avec Jan Vertonghen. Docteur Serge. Et Mister Aurier lorsqu’il tacle par derrière Toni Kroos dans la surface de réparation à quelques minutes de la mi-temps (43e).

Serge aurier

Source : www.proivoiriens.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here