Souvenir /Houphouët Boigny … 6 heures au micro face à la presse internationale

0
211

En 1971, Félix Houphouët-Boigny rencontrait plus d’une centaine de journalistes à Abidjan, venus d’Asie, d’Europe, d’Afrique et des Etats-Unis. Pendant 6 heures d’horloge, Félix Houphouët-Boigny avait parlé de la paix, surtout la paix qui doit passer nécessairement par le dialogue. La rencontre du Président Félix Houphouët-Boigny avec la presse internationale avait été dominée par la situation sociopolitique, à l’époque en Afrique du Sud. En 1971, Félix Houphouët-Boigny avait été sans détour : pour résoudre le problème racial en Afrique du Sud, le Président ivoirien avait proposé le dialogue. Rien que le dialogue entre les autres Etats africains et la République sud-africaine, et le dialogue entre le pouvoir blanc sud-africain, et les métis, Indiens et Noirs, totalisant la majorité des populations sud-africaines. Face à la presse internationale et africaine, Félix Houphouët-Boigny avait rehaussé sa dimension d’homme d’Etat très sage. Sa contribution en 1971, dans le règlement du conflit racial sud-africain, était rarement politique. Dans un style classique, Félix Houphouët Boigny a brossé le tableau historique des Blancs, Noirs et métis sud-africains. Il a épaté la presse internationale, où il avait eu le courage de dire à la presse sud-africaine qu’il ira dialoguer en terre sud-africaine avec le pouvoir raciste des Blancs. J’ai personnellement adoré cet épisode dans la carrière politique de Félix Houphouët-Boigny, qui avait le goût de la diplomatie de tendresse. Pendant 6 heures au micro, et face à la presse internationale, Félix Houphouët-Boigny, a donné avec cohérence, la lecture de sa vision du dialogue avec le pouvoir blanc sud-africain. Curieux, Félix Houphouët-Boigny avait ses références et ses repères historiques de l’Afrique du Sud, et ses connaissances originales, sur l’identité des métis, Noirs et Indiens sud-africains. Félix Houphouët- Boigny était un grand homme d’Etat, amoureux de la paix par le dialogue.
Ben Ismaël

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here