UFAK / Championnat d’Afrique en 2020: la Côte d’Ivoire abritera la compétition de karaté

0
171

En 2020, le championnat d’Afrique de l’Union Africaine de Karaté (Ufak) se déroulera à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’information a été donnée par la Fédération Ivoirienne de Karaté et Disciplines Associées (Fikda) au cours d’un point de presse le jeudi 24 août 2017, à son siège à Abidjan-Plateau.

Selon Me Fanny Aboubacar, Président de la Fikda, la Côte d’Ivoire a été désignée pour abriter le championnat d’Afrique de l’Ufak.

« C’est à Yaoundé que la Côte d’Ivoire a été désignée. C’est un honneur pour notre pays qui commence à avoir des infrastructures. Cette désignation est la preuve que le Karaté ivoirien reste l’un des meilleurs sur le continent. Maintenant, à nous de tout mettre en œuvre pour être à la hauteur. Nous avions manifesté l’envie d’abriter ces championnats d’Afrique. Nous avions remis nos doléances aux responsables de l’Ufak, à l’occasion du Tournoi International de Karaté de la Zone 3 (Tika-zone3) que nous avons abrité en 2016. Nos prières ont été entendues. Avec les infrastructures que nous ont laissées les Jeux de la Francophonie, la fête sera belle», s’est réjoui Me Fanny Aboubacar. Il a précisé que la compétition se disputera dans le courant de juillet 2020.

La Fikda a profité de l’occasion pour dresser le bilan de sa participation au Tika-Zone3 disputé à Cotonou au Bénin, du 7 au 13 août 2017. Il en ressort que la Côte d’Ivoire est revenue avec 23 médailles dont 7 en Or, 8 en Argent et 8 en Bronze. Un résultat qui ne leur permet pas, pour autant, de conserver leur titre de champion acquis lors de l’édition d’Abidjan (avec le même nombre de médailles). La Côte d’Ivoire se classe 2e derrière le Burkina Faso qui a engrangé une médaille d’or de plus, pour son retour dans la compétition (le Burkina était absent à Abidjan). À cette compétition, la Côte d’Ivoire est allée avec « seulement 26 tireurs. Nous étions l’une des plus petites délégations des 6 pays qui ont participé à la compétition. Mais, je profite de l’occasion pour féliciter ces enfants qui ont fait preuve de dépassement. Nous sommes partis sans grand moyen. Nous avons voyagé par la route, avec tout ce qu’il y a comme difficultés. Nous avons dormi dans de pénibles conditions. Mais, les athlètes n’ont pas regardé ces conditions et ont mouillé le kimono pour la nation. Ils sont revenus sans rien. Je leur tire mon chapeau. Ils méritent les honneurs de la nation. C’est pourquoi, je prie le ministre des Sports et Loisirs, notre tutelle, de bien vouloir les recevoir pour les féliciter au nom du Chef de l’État et du Gouvernement. Ces jeunes cadets et juniors sont la pépinière qui nous conduira au JO 2020. Ils ont épaté Cotonou. C’est un bon signe pour l’avenir », a plaidé Me Fanny Aboubacar, le président de la Fikda.

AK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here