Selon Fulgence Assi, SG de la FESCI, la police est arrivée le matin sur le lieu de leur manifestation avant de les ‘’disperser par des tirs de gaz lacrymogène’’.

‘’Ce matin pendant que nous étions en train de manifester contre la hausse des prix d’inscription, la police a commencé à violenter nos camarades étudiants par des tirs de gaz lacrymogène, avant de tirer sur eux à balles réelles. Nous enregistrons des dizaines de blessés suite à cette barbarie dont 3 étudiants blessés par balles ‘’, a expliqué Fulgence Assi.

‘’ Ces étudiants blessés ont été conduits au Centre Hospitalier Universitaire de Cocody (CHU) où ils ont été pris en charge’’ a-t-il poursuivi, déplorant ‘’ce genre de violence et condamnons ce fait’’.

Par ailleurs, il a invité les parents d’élèves, les organisations de la société civile, à se joindre  à ‘’nous pour mettre fin à ces frais d’inscriptions anarchiques que les établissements veulent imposer. Nous maintenons notre position de manifestation jusqu’à ce que nous ayons gain de cause. (…)  ‘’

La FESCI proteste depuis lundi contre la hausse des frais d’inscription dans les lycées et collèges jugés trop élevés.

MC/hs/ls/APA