Un conflit intercommunautaire fait trois blessés graves à Lakota

0
155


Un conflit oppose, depuis mercredi, communautés lobi et moré du village de Kahihué dans la Sous-préfecture de Lakota, suite à une affaire d’adultère.

Le bilan à ce jour est de trois blessés graves dont un par balles. Un calme plat règne dans ce village situé dans le canton Oparéko. Une affaire d’adultère commis par deux moré, perturbe gravement la paix entre les communautés Burkinabé et Lobi de ce village.

Les deux mis en cause prénommés Yacouba et Lasso entretenaient des relations intimes avec les deux épouses de Palé Francis, un Lobi. C’est l’une des femmes qui dévoile le secret à l’occasion d’une scène de ménage. Elle déclare publiquement que sa coépouse à un amant qui est d’ailleurs l’auteur de la grossesse qu’elle porte. L’autre femme, à son tour, lui rend la monnaie en revalant que sa coépouse trompe aussi leur époux.

Le chef de la communauté Lobi porte le 3 décembre l’affaire devant la notabilité du village. Mais les présumés coupables Yacouba et Lasso ne se présentent et narguent même le mari cocu. Convoqués à la Brigade de Gendarmerie, ils brillent encore par leur absence.

C’est dans ce contexte que la situation délétère va basculer dans la violence au petit matin du mercredi. Le frère aîné du mari cocufié est retrouvé battu à sang. Dans les moments qui suivent, deux coups de feu se font entendre. Deux ressortissants burkinabé se retrouvent grièvement blessés : l’un par balles et l’autre à l’arme blanche.

La peur règne dans le village. Les ressortissants Burkinabé ont déserté les lieux et chacun se terre chez lui. Des éléments de la Gendarmerie ont été dépêchés sur les lieux.


gy/kg/fmo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here