Un individu prend un mois de prison pour violence sur sa concubine à Bouna

0
21


Le sergent Diomandé Lacina, 37 ans et agent d’encadrement pénitentiaire à la maison d’arrêt et de correction de Bouna, a été condamné mercredi, par la section de tribunal à un mois de prison avec sursis, assorti d’une amende de 30 000 francs CFA, pour violence et voie de fait sur le sergent Fofana Mandjaria, une encadreuse pénitentiaire en service à Bouna, par ailleurs sa concubine.

Dame Fofana Mandjaria avait reçu le 1er mars, jour de son anniversaire, une gifle brutale au visage qui l’a désaxé et écroulé au sol. Cette violente raclée, administrée par le sieur Diomandé Lacina, l’avait blessée à l’oreille, tuméfiant sa lèvre supérieure et l’œil droit.

Selon les faits, Diomandé Lacina avait promis organiser lui-même l’anniversaire de sa bien-aimée et dans un cadre plus intime. Mais le jour de l’anniversaire, les femmes détenues à la maison d’arrêt et de correction de Bouna, offrent une surprise à leur encadreuse le sergent Fofana Mandjaria.

Une célébration tout à fait imprévue a donc lieu, et les femmes lui consacrent des chants et des présents.

Mais lorsque Diomandé Lacina franchit la porte de la prison civile et qu’il y découvre l’ambiance festive dédiée à sa chérie, il entre dans une colère noire, faisant savoir à celle-ci que cette célébration qui se déroulait, n’avait pas été prévue ainsi, par les deux. Et c’est lorsque cette dernière a tenté de lui faire comprendre la situation qu’il l’a rudoyé avant de quitter les lieux.

A la barre, elle a plaidé pour la relaxe de cet homme avec qui elle partage sa vie depuis près un an et qui, à la suite de cette violence avait passé 15 jours au violon. Pour la section de tribunal de Bouna qui l’a condamné avec sursis, c’est un dernier avertissement aux fins qu’il accorde du respect et de la profonde considération à la Femme.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here