Un plan pour sécuriser les départs volontaires de militaires

0
79


Annoncé en décembre 2017, le plan de départs volontaires des militaires ivoiriens se poursuit, avec pour objectif 4 000 départs volontaires d’ici à 2020. La France devrait apporter une partie des financements nécessaires au paiement des pensions.

Le programme de départs volontaires à la retraite des militaires ivoiriens se poursuit. En 2018, il concernera environ 750 d’entre eux. Hamed Bakayoko, le ministre de la Défense, a déjà mobilisé un fonds de prévoyance pour préparer le versement de ces pensions, estimées entre 10 ou 15 millions de F CFA par soldat.  La France devrait apporter une aide de 30 millions de F CFA. Au total, 4 000 militaires devraient partir à la retraite d’ici à 2020.

90% du budget dans les salaires

Ce plan de départ, qui figure dans la loi de programmation militaire pour les années 2016 à 2020, a été amorcé début décembre 2017 pour réduire l’effectif pléthorique de cette armée dont 90% du budget est consacré au paiement des salaires.

Une situation héritée de la période de crise qu’a traversé le pays. Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) comptent en effet dans leurs rangs d’anciens membres des Fanci (Forces armées nationales de Côte d’Ivoire), restées loyales à Laurent Gbagbo, et des FAFN (Forces armées des forces nouvelles), issues de la rébellion qui a soutenue Alassane Ouattara.

La loi de programmation militaire prévoit que les effectifs soient ramenés à 40 000 hommes, contre 41 620 actuellement, dont 22 920 militaires et 18 700 gendarmes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here