[VIDEO] Regardez: La police turque a inspecté vendredi à l’aide d’un chien..

0
543

Turquie-Autriche-transport-diplomatie-animaux Les tensions entre Vienne et Ankara prennent un tour canin Istanbul, 20 oct 2017 (AFP) – La police turque a inspecté vendredi à l’aide d’un chien renifleur les passagers autrichiens d’un vol Istanbul-Vienne, au lendemain d’une fouille canine de passagers d’un avion Turkish Airlines en Autriche, ont rapporté les médias turcs.

Les passagers autrichiens du vol Istanbul-Vienne de 17H40 (14H40 GMT) à l’aéroport international Atatürk ont dû se soumettre à l’inspection d’une brigade canine avant de monter à bord de l’appareil, a indiqué l’agence de presse Dogan. Des images diffusées par Dogan montrent des passagers visiblement inquiets et interloqués par la présence des policiers avec leur chien. Cette mesure a été prise, selon Dogan, en réaction à l’utilisation jeudi par les autorités aéroportuaires autrichiennes d’un chien renifleur pour contrôler des passagers d’un vol Turkish Airlines à l’aéroport international de Vienne-Schwechat. Remonté, le ministère turc des Affaires étrangères a qualifié jeudi soir le procédé d' »inapproprié » et appelé le gouvernement autrichien à « avertir » les autorités aéroportuaires. Signe pour Ankara du sérieux de la situation, le consul général de Turquie en Autriche s’était rendu jeudi soir à l’aéroport « pour une inspection », selon un communiqué des Affaires étrangères.

Le ministère autrichien des Finances, en charge des douanes, a indiqué qu’il s’agissait d’un contrôle de routine dans le cadre d’une action qui ne visait pas spécifiquement Turkish Airlines. Un porte-parole du ministère a assuré que ces contrôles étaient menés de façon « discrète », indépendamment de la nationalité des passagers, et qu’ils n’avaient jusqu’à présent « jamais donné lieu à des récriminations ».
Le chien renifleur est chargé de détecter de fortes sommes d’argent liquide, la limite autorisée de sortie du territoire sans déclaration étant de 10.000 euros. Les relations entre la Turquie et les pays européens, dont l’Autriche, se sont fortement tendues depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016 visant le président Recep Tayyip Erdogan.
Vienne est le plus virulent critique d’Ankara au sein de l’Union européenne. La réponse musclée des autorités turques après le putsch manqué, notamment l’arrestation de plus de 50.000 personnes, dont des opposants politiques et des journalistes critiques, a suscité l’inquiétude en Europe. burs-gkg-phs/ezz/glr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here