Vridi : Des occupants d’une pinasse disparaissent en mer

0
16

Le corps sans vie d’un individu vêtu d’un tee-shirt rouge et d’un pantalon Jeans a été rejeté par les eaux de la mer, sur la plage aux larges de Vridi-Ako, dans la commune de Port-Bouët. Ce macchabée sera plus tard identifié comme étant celui de Gnongbo Ézéchiel. Mais qu’est-il arrivé à ce pauvre homme ?

De fait, selon nos sources, c’est dans la nuit du vendredi 6 avril 2018 que sept (7) personnes, dont Gnongbo Ézéchiel, embarquent dans une pinasse, à Vridi. Puis, l’embarcation rudimentaire se met à glisser sur les eaux marines. C’est une habitude où ce moyen de locomotion, certes dangereux, est toutefois le plus utilisé. Notamment par ceux qui veulent regagner vite l’autre rive. Et comme personne n’a envie de perdre du temps, on a donc recours à ces pinasses dont le coût de la traversée est en plus, relativement à la portée de toutes ces personnes aux petites bourses.

A relire:

Mais cette nuit-là, alors que la pinasse est à mi-chemin, il se déclenche soudainement un incendie à l’intérieur. C’est la panique parmi les sept passagers, quand les flammes sont de plus en plus énormes et menaçantes. Face à cette situation dramatique, il va falloir faire un choix. Choix d’ailleurs vite fait. Aucun de ces voyageurs, encore moins le conducteur, n’a aucunement envie de périr par les flammes. Alors tous décident de se jeter à l’eau, avec l’espoir de s’en tirer à la nage. Et surtout que Dieu fasse le reste.

Mais sont-ils tous doués à cet exercice de la nage ? Pas vraiment sûr. Car, si cinq (5) parmi ces infortunés parviennent à être sauvés en nageant effectivement ou avec l’aide de pêcheurs qui volent à leur secours, ce n’est pas le cas des deux autres dont Gnongbo Ézéchiel. Eux, disparaissent au fond des eaux. C’est en vain que celles-ci sont écumées, en vue de les retrouver.

Finalement, c’est cinq jours plus tard que la mer « accepte de rendre » Gnongbo Ézéchiel, en le rejetant sur la plage. Malheureusement, pas comme les siens l’auraient souhaité. Le pauvre est mort et son corps, dans un état de putréfaction avancée. Le second porté disparu demeurait lui, encore introuvable.

Le commissariat de police du 5ème arrondissement, informé, commet des agents sur place, aux fins de procéder à un constat d’usage. Cela fait, le corps est enlevé et transféré à la morgue. Une enquête policière ouverte aussitôt devrait pouvoir éclairer sur toutes les circonstances de ce drame en mer.

 

 

 

(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = « //connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1&appId=607728835948702 »;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));//platform.twitter.com/widgets.js//platform.linkedin.com/in.js

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here