Zidane réagit aux critiques visant le Real après sa victoire face à la Juventus

0
93


Pour l’entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, les réactions négatives après la victoire face à la Juventus en quarts de finale retour de la Ligue des champions ont été « honteuses » et expriment de la jalousie vis à vis des champions d’Europe.

Le Real s’est hissé mercredi en demi-finales de la Ligue des champions à la suite d’un penalty polémique accordé par l’arbitre anglais Michael Oliver dans le temps additionnel.

?Cristiano Ronaldo a marqué son 15e but de la saison et permis à son équipe de l’emporter 4 à 3 sur l’ensemble des deux matches, malgré le retour remarquable mercredi de la Juve, qui menait 3-0 à Santiago-Bernabeu.

La presse, italienne comme espagnole, a critiqué cette victoire du Real. Le « Corriere dello Sport », le quotidien sportif romain, démarrait avec le titre ‘Che Furto’, signifiant ‘Quel vol’, alors que « Sport », le quotidien de Barcelone, parlait en première page de ‘El Robo Del Siglo’, ‘Le vol du siècle’.

« C’est une honte de parler de vol – il est certain que ce que nous avons réussi ennuie de nombreuses personnes. Quand on est le meilleur, cela entraîne des jalousies », a déclaré l’entraîneur français samedi.

« Il y a des gens qui sont contre le Real Madrid, personne ne les changera. Mais personne ne peut réécrire l’histoire de ce club, ce qu’il a accompli« , a-t-il ajouté.

Il a ensuite précisé: « Je suis déçu d’entendre parler de vol. Je ne peux pas être d’accord. On peut être d’accord ou non sur un penalty, mais pas parler de vol. Mais je n’admets pas le terme de +vol+, à mon avis nous méritions cette qualification pour les demi-finales. C’est ce qui m’intéresse ».

Triste fin de carrière ?

Quant au gardien historique de la Juventus, Gianluigi Buffon exclu dans le temps additionnel pour avoir contesté le penalty il s’en était pris de façon cinglante à l’arbitre en revenant de sa douche, déclarant que l’anglais Mickaël Oliver manquait de personnalité et aurait dû regarder le match à la maison avec sa femme.

Cela pourrait tristement marquer la fin de sa carrière en Ligue des champions, le joueur de 40 ans ayant prévu de s’arrêter à la fin de la saison.

« Ce sont des mots », a expliqué Zidane. « Il était énervé, fatigué, c’est une réaction humaine, je peux comprendre son agacement ».

Le Real affrontera le Bayern Munich, champion d’Allemagne, en demi-finale, dans une répétition du quart de finale 2017, que Los Blancos ont remporté 6-3 sur les deux rencontres.

« Ils sont meilleurs cette saison », a expliqué Zidane. « Aucune équipe n’aura un réel avantage, peut-être nous qui jouerons le match retour à domicile, mais c’est plutôt équilibré, 50-50. »

Avant cela, le Real qui a 15 points de retard sur le leader Barcelone, se rendra dimanche à Malaga, dernier au classement.

Avec AFP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here