Economie

Côte d’Ivoire : la production pétrolière en hausse de 22℅ en 2019 (Conseil des ministres)

Au terme du Conseil des ministres du mercredi 18 décembre 2019 à Yamoussoukro, le Ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement, faisant le bilan de la production énergétique du pays pour la l’année 2019, a fait savoir que celle liée aux produits pétroliers a connu une hausse de plus de 22%, tandis que celle du gaz naturel depassait à peine les 4%.

«À fin septembre 2019, les productions de pétrole brut et de gaz naturel s’élèvent respectivement à 10275085 barils et 55 356 710,64 Mnbtu correspondant à un débit journalier de 37638 barils de pétrole brut et 202772 Mnbtu de gaz naturel. Elles enregistrent une hausse respective de 22,23% et de 4,01% par rapport à 2018. Du fait de l’effet conjugué de la contribution de nouveaux puits forés pendant la phase 4 du développement du gisement “baobab”, bloc CI-40 et de l’amélioration de la performance du bloc CI-11 , suite à des travaux réalisés sur les puits», a-t-il expliqué.

Sidi Touré rapportait une communication adoptée par le Conseil, au titre du ministère du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables relative aux informations sur les flux physiques et financiers dans le secteur de l’énergie, au 30 septembre 2019. «La valorisation de la part État du pétrole brut et de gaz naturel est de 77,7 milliards de FCFA. Des ressources en baisse de 12,15% par rapport aux résultats obtenus en fin septembre 2018 et de 2,56% par rapport aux prévisions de revenu. Ceci est venu principalement des effets conjugués de la modification des conditions de partage de la basse du prix de valorisation du brut et du gaz naturel sur le bloc VI,-27», a-t-il, entre autres, ajouté. Le porte-parole du gouvernement a par ailleurs précisé qu’au niveau des produits pétroliers , la production totale (importation de base incluse) s’élève à 2 844 158,91 tm, soit une hausse de 15,43 %, comparée selon lui, à fin septembre 2018. «Les ventes totales, y compris les ventes à la Smb sont de 2 810 832 TL, pour un montant total de 1061,18 milliards FCFA réalisé par la Société ivoirienne de raffinage (Sir). Elles enregistrent une augmentation en volume de 12,77% et en valeur de 8,94% due à la croissance du marché terre. Les droits émis sur les produits pétroliers sont de 275,9 milliards de FCFA contre 224,2 milliards FCFA fin septembre 2019. Soit une hausse de 23,04% due aux mises à la consommation», a-t-il dit.

Selon les chiffres révélés par le ministre, la production électrique est également en hausse. Elle est passée d’un déficit de plus de 26 milliards FCFA en 2018 à une recette de 1,7 milliards FCFA. «Relativement à l’électricité, la production totale à fin septembre 2019 enregistre une hausse de 5,62% par rapport à son niveau de fin septembre 2018. Elle s’établit à 7595,66 Gwh dont 78,35% issu du thermique et 31,64% de l’hydraulique. (…) À fin septembre 2019, pour le secteur de l’électricité, il ressort un solde positif de 1,7 milliards FCFA pour des recettes de 474,2 milliards FCFA. Contre des dépenses de 472 milliards FCFA. Le solde de trésorerie à fin septembre est de 23,9 mille FCFA contre -26,8 milliards FCFA en septembre 2018. La production d’électricité à source thermique a nécessité l’achat de combustibles évalués à 144,1 milliards FCFA, dont 142,5 milliards FCFA de gaz naturel», a détaillé le porte-parole du gouvernement.


J-H K

Related posts

Invités de la 1ère édition “Le Rendez-vous consulaire de l’entreprise’’:Ce que Moussa Sanogo et Felix Anoblé ont dit sur la fiscalité

admin

Transports : le projet de budget 2020 du ministère adopté au Sénat

admin

Concours “Penser la Côte d’Ivoire en 2020”:Yao N’Guessan, Annick Kouakou Issiaka Diakité-Kaba et Guy-Charles Ahondjo lauréats

admin

Leave a Comment