Culture

Dédicace littéraire: Nicole Kangah dans la poésie

var td_screen_width = window.innerWidth;

if ( td_screen_width >= 1140 ) {
/* large monitors */
document.write(‘‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) {
/* landscape tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) {
/* portrait tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width < 768 ) {
/* Phones */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

Le recueil de poèmes, ‘’Naufrage et bouée de sauvetage’’ a été dédicacé le samedi 26 octobre 2019 à la salle de conférence de la librairie carrefour de Cocody.

À cette occasion, Nicole Kangah, l’auteure a révélé que c’est à travers le poème, cette forme d’expression littéraire qu’elle arrive à traduire correctement ses émotions. « Je me sens plus libre en poésie que toute forme d’écriture », a-t-elle précisé. L’auteure souligne qu’elle a commencé à écrire ses premiers poèmes depuis la classe de Première. Samuel Degni, éditeur de ce recueil de poèmes a expliqué l’œuvre au public. Il a indiqué que l’œuvre est divisée en deux parties. Les poèmes de la première partie constituent le naufrage dont parle Nicole Kangah et ceux de la deuxième tranche donne la bouée de sauvetage aux naufragés pour les sauver. L’ensemble des poèmes envoie le lecteur à naviguer sur les océans, à voyager en haute mer avec des vagues impressionnantes. L’éditeur a soutenu qu’en matière de littérature, les choses ne sont pas faciles pour la poésie mais, quand Nicole Kangah lui a présenté son manuscrit, vu la qualité et la profondeur des vers, tout de suite, il a sauté là-dessus. Le choix du champ lexical de la navigation des poèmes, la séquentialisation de l’œuvre sont entre autres les éléments qui courent à faire de ‘’Naufrage et bouée de sauvetage’’ un recueil à lire avec délectation. Le recueil compte 81 pages pour 41 poèmes aussi doux les uns que les autres. Il a été édité sous presses numériques de Plume Habile édition le 21 juin 2019.
La cérémonie de dédicace a enregistré la présence de plusieurs parents de Nicole Kangah, de celle de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire et surtout de Henry N’Koumo, Directeur du Livre, des Arts plastiques et visuels au ministère de la Culture et de la Francophonie.

M. Ouattara

Related posts

La chronique du lundi Eloge de la JMCA:Journée mondiale de la culture africaine

admin

Interview – Directeur exécutif de Africa Events, Doudou Stevens Cissé :“Il faut créer des fondations parce que l’État ne peut pas tout faire”

admin

La contribution ,musique : faut-il inscrire la Rumba congolaise au patrimoine mondial de l’Unesco?

admin

Leave a Comment