Culture

Élections 2020- A.Denis Yoraubat, GPATE, : Nous sommes rassurés après des échanges avec la Cei »

var td_screen_width = window.innerWidth;

if ( td_screen_width >= 1140 ) {
/* large monitors */
document.write(‘‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) {
/* landscape tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) {
/* portrait tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width < 768 ) {
/* Phones */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

Le bureau de la Commission électorale indépendante (CEI) conduit par son premier vice-président, Koné Sourou, a eu une séance de travail, le lundi 27 janvier 2020, à son siège d’Abidjan II-Plateaux, avec une délégation du Groupe de Plaidoyer et d’Actions pour une Transparence Electorale (GPATE) conduit par son Président Abraham Denis Yoraubat.

Denis Yoraubat, à l’issue des échanges de plus d’une heure a indiqué : « Nous sommes rassurés, nous partons rassurés des échanges que nous avons eus avec la commission électorale ». Il a insisté que le GPATE a sollicité cette séance de travail afin de mieux s’imprégner du processus électoral. « Vous savez tous les espoirs des ivoiriens sont portés sur cette Institution pour conduire le processus électoral à bon port (…) Notre organisation, en tant que plateforme citoyenne, qui œuvre dans le domaine des droits de l’homme et de la gouvernance électorale a cru devoir venir se présenter à la nouvelle commission qui vient d’être mise en place et marquer sa disponibilité à œuvrer au renforcement de la confiance et à ce que les élections se passent sans violence, de façon transparente et de façon inclusive ». Les deux organisations devraient donc se rencontrer à nouveau pour la bonne marche du processus électoral. « C’était une audience de prise de contact où nous avons passé en revue toutes les perspectives et tout ce qui peut aider à créer un organe électoral digne de confiance qui pourra mener les activités qui pourront conduire à des élections crédibles et apaisées », a conclu le Président du GPATE. Pour rappel le GPATE avait récusé la nouvelle CEI .

“L’ONG voudrait réaffirmer la position selon laquelle, elle exprimait son abstention au sujet de la désignation d’une personnalité (son représentant) à la CEI, en l’état actuelle de la réforme”, avait déclaré Abrahame Denis Yaurobat, président de la GPATE le 27 septembre 2019 .

T.A.B

Related posts

Interview – Directeur exécutif de Africa Events, Doudou Stevens Cissé :“Il faut créer des fondations parce que l’État ne peut pas tout faire”

admin

Festivités du cinquantenaire de la Lonaci – Dramane Coulibaly DG : “Nous avons franchi la barre des 200 milliards F CFA en 2019”

admin

African Dream 2019:Un forum pour intégrer les marchés africains

admin

Leave a Comment