Culture

Honorat De Yedagne lance demain Capital Média avec Alafé Wakili comme premier invité: Barthélemy Kouamé explique comment ça se déroulera avec le modérateur Michel Koffi

var td_screen_width = window.innerWidth;

if ( td_screen_width >= 1140 ) {
/* large monitors */
document.write(‘‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) {
/* landscape tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) {
/* portrait tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width < 768 ) {
/* Phones */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

Le vendredi 07 février 2020, le Directeur général de L’Intelligent d’Abidjan, Alafé Wakili sera le premier invité du Talk-Show ‘’Capital Média’’ à Cocody-Angré – Abidjan, au domicile de Honorat Dé Yedagne, ancien Directeur général de Fraternité Matin, ex président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) et initiateur de l’événement.

Il interviendra sur le thème : « Le journaliste d’hier, l’homme d’aujourd’hui. Comment il transforme et se transforme ? » Interrogé par L’Intelligent d’Abidjan le mercredi 05 février, Barthélémy Kouamé, chargé de l’organisation, par ailleurs Directeur général de Acturoutes, a indiqué que cette rencontre sera l’occasion pour Alafé Wakili de se prononcer sur trois chapitres. À l’en croire, il parlera de sa vie de journaliste en passant en revue ses débuts, joies et peines. Il a également expliqué que l’invité évoquera sa vie de chef d’entreprise, ses peines et ses joies qu’il a rencontrées dans cette vie. Barthélémy Kouamé a ajouté qu’Alafé Wakili sera amené à commenter l’actualité politique nationale et internationale, au cours de cet événement qui, selon ses termes, sera modéré par Michel Koffi, journaliste à Fraternité Matin.
« Le principe est de recevoir un journaliste ou un homme de média qui est devenu une personnalité. C’est un talk-show avec une interaction avec le public. Tous ceux qui sont présents sont amenés à poser des questions dans chaque chapitre. Le modérateur va introduire, lancer les différents chapitres. Mais c’est au public de poser les questions. Alafé Wakili n’est plus un simple journaliste, mais une personnalité issue de la sphère des médias. »
, a-t-il laissé entendre.

Pourquoi Capital Média

Dans un document dont nous avons reçu copie, Honorat Dé Yedagne a expliqué que la fondation de Capital Média témoigne d’une prise de conscience collective pour éviter aux journalistes d’altérer leur rôle dans la société ivoirienne. Et pour construire une nouvelle vision de la presse en rapport avec les exigences de la modernité politique. « Nous devons nous convaincre que la presse est le levain de la démocratie, voire sa fille aînée. Sans une presse ivoirienne crédible, c’est-à-dire une presse à la fois responsable et engagée, il n’y aura pas de dividende démocratique pour notre pays. Capital Média est un ‘’think thank’’ créé exclusivement par des journalistes pour hisser la presse ivoirienne à la hauteur des enjeux et défis d’aujourd’hui et de demain. Un lieu d’exercice collectif de remise en cause permanente de notre devoir-être, c’est-à-dire de notre profession dans ses pratiques et dans son rapport à la démocratie, à l’État de droit et à la bonne gouvernance. Un laboratoire d’idées pour nous renouveler et nous assumer pleinement et souverainement. Penser contre nous-mêmes. Autrement dit, penser la presse pour mieux panser ses plaies afin de faire émerger une nouvelle verticalité dans nos pratiques professionnelles et dans nos rédactions. Et cela, dans le strict respect de la pluralité d’expression qui nous définit et nous détermine. Telle est notre raison d’être. Telle est notre vocation première et ultime. Tel est notre objectif cardinal. Point de méprise. », a-t-il précisé.

TAB avec IBK

Related posts

Mathieu Kadio-Morokro, fondateur de Petro Ivoire :“Je crois plus au partage entre génération qu’au conflit de génération”

admin

7ème édition de Glory music festival:Le commissaire général appelle les autorités à s’approprier le projet

admin

Côte d’Ivoire, Loh Djiboua:Un homme torturé à Yocoboué sur ordre du sous préfet, des populations en colère

admin

Leave a Comment