Opinions

Départ à Paris du père pour le rapatriement de Ani Guibahi : ce qui s’est passé chez Amadou Koné

var td_screen_width = window.innerWidth;

if ( td_screen_width >= 1140 ) {
/* large monitors */
document.write(‘‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) {
/* landscape tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) {
/* portrait tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width < 768 ) {
/* Phones */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

Le géniteur de l’adolescent retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’Air France, le 8 janvier dernier, devait s’envoler lundi 17 février 2020 pour Paris, pour prendre part à la mise en bière du corps de son fils, avant son rapatriement organisé par les services de l’État de Côte d’Ivoire.

Avant son départ, il a été reçu par le Ministre des Transports, M. Amadou Koné , à son cabinet au 21e étage de l’immeuble Postel 2001, au Plateau.

Amadou KONÉ a, à cette occasion, réaffirmé l’engagement du gouvernement à tout mettre en oeuvre pour que le rapatriement du corps, et l’inhumation en Côte d’Ivoire se fassent dans les meilleures conditions.

Au nom du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA et du Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY, le Ministre a apporté une contribution financière au père du jeune défunt, pour l’aider à effectuer un bon voyage en terre française.

Il a rassuré M. ANI que les services de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris, ont été instruits pour faciliter toutes les formalités et le séjour.

Reconnaissant au gouvernement pour le soutien apporté à sa famille depuis ce drame, ANI Marius a réitéré ses remerciements au Président de la République, au Premier Ministre et au Ministre des Transports.

Le Ministre Amadou KONÉ avait reçu une première fois la famille du jeune adolescent, le samedi 25 janvier 2020. C’est à cette occasion que l’État s’était engagé à assurer le rapatriement du corps du jeune Laurent Barthélemy.

Related posts

Conflit Polisario-Maroc : que cherche la Côte d’Ivoire au Sahara occidental

admin

Du Franc Cfa à l’Eco dans l’Uemoa:Après un exposé de Ouattara à Addis-Abeba, les chefs d’État de la Cedeao satisfaits

admin

Danho Paulin à propos de la CAN 2023:“Le délai qui nous reste pour réaliser les infrastructures, les activités annexes dans les délais impartis”

admin

Leave a Comment