Société

Le 1er Forum du Sénat de Côte d’Ivoire, ouvert à Yamoussoukro, hier :Gerard Larcher, Hamed Bakayoko aux côtés du Président Ahoussou

var td_screen_width = window.innerWidth;

if ( td_screen_width >= 1140 ) {
/* large monitors */
document.write(‘‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) {
/* landscape tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) {
/* portrait tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width < 768 ) {
/* Phones */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

Le premier Forum du Sénat s’est ouvert, le lundi 17 février 2020 à la Fondation Félix Houphouët- Boigny de Yamoussoukro en présence du président du Sénat français, Gérard Larcher et du ministre d’État, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, représentant le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Ce forum du Sénat avec les collectivités s’inscrit dans le cadre de la mission de la seconde chambre parlementaire, et vise à créer un cadre de concertation pour une représentation efficace des collectivités territoriales. D’où le thème : ‘’ La représentation des Collectivités territoriales face aux défis de la décentralisation’’. Les présidents de conseil Régionaux, les maires, les gouverneurs de Districts et les préfets de 31 régions de la Côte d’Ivoire participent au forum. Pour le représentant du Premier Ministre, la tenue du forum montre bien que le Chef de l’État, Alassane Ouattara ne s’est pas trompé en proposant aux Ivoiriens une nouvelle constitution en 2016 avec la création du Sénat. ‘’La tenue de ce forum sur la Décentralisation, vient donner raison à Son Excellence Monsieur le Président de la République, lui qui a proposé au peuple souverain de Côte d’Ivoire et a obtenu son accord, à une large majorité, la création du Sénat. Cette réforme institutionnelle majeure se traduit par la mise en place d’une deuxième chambre au Parlement, dont l’une des missions essentielles est d’assurer la représentation des Collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire. En effet, le Sénat, tel qu’envisagé par le Président de la République, doit mener des réflexions profondes sur la question de la décentralisation, avec des parlementaires dotés d’une grande expérience en matière de gestion des Collectivités territoriales et de compétences dans les domaines politique, administratif, économique, scientifique, culturel, sportif et social. La tenue de ce forum, donne l’occasion à ces parlementaires de mieux penser la politique de décentralisation, avec l’appui de leurs partenaires afin d’être une force de propositions en soutien aux actions du Gouvernement dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des Ivoiriens, qu’ils soient sur le territoire national ou à l’extérieur », a indiqué d’emblée le ministre d’État.
Pour Hamed Bakayoko il s’agira à travers ce forum de faire des régions de grands pôles de production et de croissance. Raison pour laquelle, il dit fonder un grand espoir sur le résultat des travaux. « Monsieur le Premier Ministre attend de ce Forum, des résultats concrets susceptibles d’aider chacune des parties prenantes que sont le Gouvernement, le Sénat et les élus locaux, à jouer leur partition pour l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens. J’ai grand espoir que ce rendez-vous permettra de faire l’état des lieux de la mise en œuvre de la politique de décentralisation de notre pays, et d’en définir les perspectives pour les prochaines années, avec la forte implication de l’ensemble des acteurs concernés. À cet effet, je voudrais saluer à nouveau, Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat français pour le soutien qu’il a bien voulu apporter au Sénat ivoirien et pour le partenariat qui s’est noué entre les deux Institutions», a conclu le ministre d’État.

Gérard Larcher présente une œuvre historique de Félix Houphouët-Boigny

Bien avant, le président du Sénat Français Gérard Larcher, Invité spécial a exposé sur la décentralisation. Il a invité les représentants des collectivités locales à croire en la force de la décentralisation. « La décentralisation n’est pas l’effacement de l’État central. La décentralisation garantit le maintien de l’unité. L’État à travers la déconcentration, a canalisé et accompagné la décentralisation. Les deux doivent aller de pair. La Décentralisation et la déconcentration sont obligées de cheminer ensemble pour le meilleur. Les Communes sont le ciment de la République. MM les maires, votre mission est noble et grande. Nous sommes là parce que nous croyons aux collectivités territoriales, à la force de la décentralisation », a expliqué l’invité spécial du président du Sénat Ivoirien Jeannot Ahoussou Kouadio. Gérard Larcher évoquant, la vie de Feu le président Félix Houphouët Boigny a rappelé qu’il a été le seul africain signataire de la Constitution de la 5e République Française . Et pour marquer le coup, il a remis au président Jeannot Ahoussou Kouadio, pour les archives du Sénat ivoirien un fac-similé de la constitution de la 5e République Française avec la signature de Feu le président Félix Houphouët-Boigny.

Jeannot Ahoussou Kouadio : ‘’le Sénat de la République de Côte d’Ivoire se porte bien’’

Le président du Sénat Ivoirien a situé le contexte de la tenue de ce forum. Pour lui après les textes de lois, il était nécessaire de mener la réflexion sur les collectivités territoriales. « Pour assurer la prise en compte des intérêts des collectivités territoriales, nous devons faire preuve d’une grande vigilance constitutionnelle et législative. Elle permettra de placer les collectivités territoriales au centre de la lutte contre la pauvreté, de l’action pour la sécurité alimentaire et l’agriculture durable, la santé et le bien-être, les infrastructures et l’innovation et les partenariats. En définitive, nous devons œuvrer pour dépasser le stade de la simple consultation pour faire du Sénat un acteur essentiel de la mise en œuvre et du Suivi des ODD et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. La bonne compréhension de cette mission nouvelle et inédite pour un pays qui expérimente le bicamérisme nécessite une réflexion profonde impliquant l’ensemble des acteurs concernés. D’où l’organisation du Premier Forum du Sénat sur la décentralisation avec pour thème central : « la représentation des Collectivités territoriales face aux défis de la décentralisation ». Que doit-on comprendre de la représentation des Collectivités territoriales par le Sénat ? Comment cette représentation doit –elle s’exercer ? Comment le Sénat peut-il contribuer au renforcement de l’efficacité de la politique de décentralisation en Côte d’Ivoire ? Quel rôle pour le Sénat dans la synergie d’actions des acteurs de la décentralisation ? Voilà toute une problématique qui doit constituer la substance de la plateforme d’échanges des deux prochains jours », a détaillé le patron du Sénat Ivoirien.
S’adressant à Gérard Larcher, Jeannot Ahoussou Kouadio a soutenu que le Sénat Ivoirien se porte bien. « Je peux le dire aujourd’hui avec conviction et une légitime fierté. Par la volonté politique du Président Alassane Ouattara, avec votre inestimable soutien et le concours de l’ensemble de vos services, le Sénat de la République de Côte d’Ivoire est né. Le filleul du Sénat français se porte bien et a entrepris sa marche dans les sillons glorieux du bicamérisme que vous avez déjà tracés»
Le forum s’achève mardi 18 février 2020 avec l’élaboration d’un document cadre dénommé « Agenda de Yamoussoukro pour l’avenir ».

Ange K à Yamoussoukro

Related posts

Gbakas et Woro Woro à Yopougon en grève :Le syndicaliste Diaby Méima accuse

admin

Noël 2019 à Koliani, N’Diengbala, Soleyaha et M’Bengué:Ali Kader Coulibaly offre de la joie à des centaines d’enfants

admin

Méïté Bouaké, DG de la Sotra :“Pourquoi les conducteurs refusent le billet de 2000 Fcfa”

admin

Leave a Comment