Sport

Présidentielle 2020, Amadou Gon Coulibaly depuis Sassandra : « Aucun doute que le Gboklè fera le bon choix»

var td_screen_width = window.innerWidth;

if ( td_screen_width >= 1140 ) {
/* large monitors */
document.write(‘‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) {
/* landscape tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) {
/* portrait tablets */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

if ( td_screen_width < 768 ) {
/* Phones */
document.write('‘);
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
}

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a terminé sa visite dans la région du Gboklè, par un meeting le samedi 15 février 2020.

Du 13 au 15 février 2020, le Premier ministre ivoirien a séjourné dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire, précisément dans la région du Gboklè. Lors du meeting de clôture de cette visite à Sassandra, Amadou Gon Coulibaly a encore insisté sur la consolidation de la paix pour “la poursuite harmonieuse de la grande œuvre de construction de la Côte d’Ivoire nouvelle” : “Sassandra et le Gboklè n’ont pas été abandonnés à leur sort et ne le seront jamais, par le Président Alassane Ouattara. L’ambition du Président de la République est de faire à nouveau de cette région, un pôle économique majeur par la valorisation de ses énormes potentialités agricoles, halieutiques et touristiques, avec ses côtes aux merveilles insoupçonnées. Nous ne devons pas céder au découragement. L’inauguration du marché central et du débarcadère de Sassandra et la réalisation très prochaine de la Côtière, vont consacrer définitivement le rédécollage de la région. J’ai pris bonne note de toutes les doléances qui ont été formulées par le porte-parole des populations, le président du Conseil régional. Nous allons les examiner ensemble. Certaines ont déjà été prises en compte, nous allons travailler sur celles qui ne l’ont pas encore été, en vue d’y apporter des solutions. Pour paraphraser le Président de la République, la Côte d’Ivoire a atteint sa vitesse de croisière. Nos régions, notamment le Gboklè sont sur orbite pour leur développement. Dans un tel contexte, un retour en arrière n’est point possible encore moins envisageable. Il nous faut poursuivre nos efforts de consolidation de nos acquis par le travail, dans un esprit de cohésion et de fraternité. Merci aux chefs traditionnels pour leurs efforts en faveur du maintien de la paix et de la cohésion sociale. Cette mission essentielle de gardiens de la paix est appréciée par le Président de la République. Il vous exhorte à redoubler de vigilance pour que la paix dans la région du Gboklè ne soit point troublée, que les problèmes, y compris les problèmes fonciers ne soient pas manipulés à des fins de politique politicienne, surtout en cette année électorale (…) C’est par la paix dans nos régions que nous pouvons consolider la démocratie et accélérer le développement de la Côte d’Ivoire. S’agissant des prochaines élections, je n’ai aucun doute qu’elles se passeront dans la paix, la sécurité, la transparence et l’équité. Nos braves populations, comme partout où je suis passé, ici à Sassandra se le répètent à l’unisson. Elles veulent la paix, rien que la paix pour vivre et s’épanouir. Le Président de la République en a fait le serment, le gouvernement travaille sans relâche à créer toutes les conditions de cette élection démocratique et apaisée, dans le cadre d’un dialogue politique. Le temps des élections démocratiques et apaisées arrive. Je n’ai aucun doute qu’à ce moment-là, la région du Gboklè fera le bon choix, le choix du développement, de la paix (…) Comme j’ai coutume de le dire, dans ce pays nous nous connaissons. On a vu tout le monde à l’œuvre, on a vu ce que chacun a pu faire (…) Il y a une trajectoire à maintenir et pour la maintenir, comme l’a dit le Président Ouattara, on ne change pas une équipe qui gagne, et qui a fait ses preuves en gagnant, en ramenant des lauriers à la Côte d’Ivoire. Pour l’heure, puisque que nous aurons l’occasion de parler de ce thème et de revenir à Sassandra pour parler de ce thème, rassemblons-nous autour du Président de la République, afin de relever par notre travail et notre cohésion, les importants défis de cohésion”.


Olivier Dion, envoyé spécial dans le Gboklè

Related posts

Concert:Les Anciens de l’orchestre de l’université d’Abidjan enflamment Bouaké le 22 février

admin

Addis-Abeba: la remise du prix Houphouët/Unesco 2019 reportée à mai 2020 (raisons)

admin

Côte d’Ivoire:Port-Bouët fait du Prince Edward, citoyen d’honneur et chef Atchan

admin

Leave a Comment